Véhicules non-verrouillés : une cinquantaine de constats d’infraction en juin

Véhicules non-verrouillés : une cinquantaine de constats d’infraction en juin
Depuis le début de l’année le Service de police de la Ville de Thetford Mines dénombre plus de 30 plaintes reliées à des vols dans des véhicules. (Photo : depositphotos.com)

Au cours du mois de juin, le Service de police de la Ville de Thetford Mines a émis une cinquantaine de constats d’infraction à des propriétaires de véhicules laissés en stationnement dans une rue et dont les portières n’avaient pas été verrouillées.

Dans les deux dernières années, ce sont 112 dossiers de vols dans des voitures qui ont été signalés sur le territoire. Depuis le début de la présente année, la Sûreté municipale dénombre plus de 30 plaintes en semblable matière.

C’est donc dans cette optique qu’une vaste opération préventive a été amorcée l’automne dernier. Plus de 800 véhicules ont été vérifiés. De ce nombre, près de 170 feuillets de courtoisie avaient été laissés dans les voitures non-verrouillées à titre informatif pour ainsi prévenir le fléau des vols. Au mois de juin, il a été décidé d’intervenir par l’émission d’un constat d’infraction au coût de 38 $.

Selon l’article 223 du règlement municipal numéro 1300 concernant la circulation des véhicules, nul ne peut laisser sur la voie publique sans surveillance un véhicule dont il a la garde sans avoir préalablement arrêté le moteur, retiré la clé de contact et y avoir verrouillé les portières.

«Les suspects qui commettent ce genre de délit sont opportunistes et hésiteraient à fracasser des vitres, désirant plutôt mettre la main rapidement sur divers objets tels de la monnaie, GPS, téléphones, bijoux et portefeuilles», indique le sergent Yves Simoneau de la Sûreté municipale.

En plus d’inciter fortement les citoyens à verrouiller leurs portières, le Service de police fait deux recommandations. D’abord, ne pas hésiter à déclarer tout vol ou méfait, si minime soit-il, parce que cela permet de mieux orienter le travail policier lors d’une telle série de crimes. Ensuite, il est important de composer le 911 afin de signaler des comportements suspects dans le voisinage, et ce, peu importe le moment du jour ou de la nuit.

«Des citoyens l’ont fait par le passé et cela avait permis de procéder à des arrestations et des mises en accusation», conclut le sergent Simoneau.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des