East Broughton : entente de principe avec les employés municipaux

Communiqué
East Broughton : entente de principe avec les employés municipaux
Les employés municipaux étaient sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2017. (Photo : Courrier Frontenac - archives)

Sans convention collective depuis le 31 décembre 2017, les 14 cols bleus et deux cols blancs d’East Broughton ont voté à l’unanimité pour une entente de principe conclue entre leur syndicat et les représentants de la Municipalité.

Les négociations, commencées en juin 2018, avaient été ardues, souligne le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Un conciliateur avait été nommé au dossier en mars dernier. Malgré cela, plusieurs enjeux de fond étaient restés en litige et le climat de travail s’était beaucoup détérioré selon ce que le SCFP a soutenu par voie de communiqué.

«Cette entente gagnant-gagnant est la conclusion d’une longue lutte syndicale pour la préservation des acquis des employés municipaux d’East Broughton. Nous avons réglé plusieurs griefs et fait retirer des caméras de surveillance braquées en continu sur les travailleurs. Nous croyons maintenant que le contexte est propice à l’instauration d’un climat de travail plus sain», a conclu Rénald Lessard, président de la section locale 3666.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
0
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] East Broughton : entente de principe avec les employés municipaux […]