Un nouveau chapitre pour la Corvette

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette

Santa Ana, Californie.  Les ingénieurs de GM en parlent depuis des années, les concepteurs comme le père de la Corvette Zora Arkus-Duntov, ont dessiné des Corcette à moteur central. Ils en ont même fabriqué. Le premier s’appelait CERV (Chevrolet Engineering Research Vehicle) et offrait une certaine ressemblance avec la nouvelle C8. Dans les années 1970, Chevy a développé les concepts XP-880 et XP-882. Une idée qui est allée assez loin pour même songer à produit le véhicule en 1973, seulement quelques années après que la Lamborghini Miura ait présenté le premier véhicule exotique. L’attente a finalement assez duré. C’est à la fin de cette année que la Corvette va passer au moteur central.

On change tout et on recommence

Aucune des balises connues ne tient avec la nouvelle C8. Le long museau du C7 est remplacé par un modèle à la devanture plongeante et courte. La capot avant conserve un air de famille qui n’est pas trop dépaysant. L’allure générale est plus moderne, presque futuriste. Il y a toujours quelque chose de très attirant et de plus exotique dans les voitures à moteur central. Les concepteurs disent s’être inspirés par les chasseurs F22 et F35 et d’autres avions de combat modernes et les courses de Formule 1. Parmi les autres signatures classiques de la Corvette adaptées au Stingray, on retrouve un visage distinctif avec des ouvertures géantes à l’avant et sur les côtés pour canaliser l’air pour l’aérodynamisme et refroidir les freins. Les ouvertures sur le côté vont envoyer de l’oxygène frais au moteur. Tout comme la C7 avant elle, la C8 n’a pas de poignée de portes apparentes, mais des boutons-poussoirs pour ne pas briser l’harmonie de la ligne. Certains vont s’ennuyer du grand hayon de la C7 qui pouvait sans peine accueillir deux sacs de golf. On ne retrouve pas le même espace dans la C8, mais à l’image d’une Porsche 718 la Corvette a deux espaces cargo un à l’avant et un à l’arrière pour une capacité de 357 litres et la possibilité, selon Chevrolet, de mettre un sac de golf à l’arrière ( sans le chariot). Les embouts d’échappement quadruples sont situés sur les extrémités extérieures du véhicule avec des feux arrière à DEL à deux éléments avec clignotants animés. Comme la garde au sol sera très basse, la Corcette propose une suspension avant qui soulève la voiture d’environ 40 mm au niveau du pare-chocs avant en 2,8 secondes, pour une protection contre les bosses, les nids de poule, et les dos d’âne dsur la route. Il peut fonctionner à une vitesse allant jusqu’à 37 km / h et être programmé pour fonctionner automatiquement via GPS afin de mémoriser jusqu’à 1 000 emplacements. Vous avez finalement le choix de 12 couleurs de carrosserie, dont deux teintes de rouge, un blanc, un noir, deux gris, un argent, un bleu, orange, Bronze et jaune.

À L’intérieur

Tout est différent à l’intérieur. La position de conduite est déplacée avec un poste de pilotage qui se trouve 42 cm plus en avant que la C7. Le concept de l’habitacle est aussi plus enveloppant et respire encore plus la haute performance. Le poste de pilotage est un peu plus à l’étroit et GM a travaillé tous les détails pour ne pas encombrer le précieux espace. Les commandes climatiques verticales et les orifices d’aération ultra-minces minimisent la hauteur du tableau de bord. Le volant plat et haut et en bas est assez petit pour permettre une vue dégagée sur l’écran configurable de 12 pouces. Vous avez un système d’infodivertissement de nouvelle génération sous la forme d’un écran orienté vers le conducteur avec une réponse plus rapide et un affichage à résolution supérieure.

Le couplage Bluethooth se fait en une seule touche, vous avez un chargeur sans fil, Apple Carplay et Android Auto et système de reconnaissance vocale. Pour un effet plus haut de gamme, la Stingray est garnie de cuir coupé cousu à la main avec des surpiqûres épaisses.Il y a aussi des touches d’aluminium et de fibre de carbone, des  grilles de haut-parleur en acier inoxydable avec système audio Bose Performance Series de 10 ou 14 haut-parleurs en option. Vous pouvez choisir six différentes couleurs intérieures dont le noir de jais, rouge cool, jaune et orange. Vous avez aussi trois options de sièges. Les sièges GT1 offrent une bonne position de conduire et priorisent le confort. Ils comprennent une garniture en cuir Mulan, un soutien lombaire à deux voies en option. Les sièges GT2 s’inspirent plus de la course, mais avec une mousse à haute densité pour conserver le confort. Ils comprennent des garnitures en fibre de carbone, un insertion en cuir Napa, des traversins en cuir Mulan, un dossier peint en noir jais et un support lombaire à deux sens. Vous avez enfin les sièges Sport de compétition pour ceux qui vont faire de la piste la fin de semaine. La sculpture du siège est plus agressive, ils offrent des supports latéraux agressifs, des surfaces intégrales en cuir Napa et des garnitures en fibre de carbone sur l’appui-tête, le chauffage et la ventilation, ainsi qu’un tout nouveau textile de performance durable inspiré des vestes en kevlar. Parmi les technologies embarquées, vous avez un système d’infodivertissement de nouvelle génération plus rapide et plus simple, avec un affichage à résolution supérieure, le couplage Bluetooth à une seule touche, le chargement sans fil, la reconnaissance vocale trafic en temps réel.

Le même V8, plus puissant

Comme on le dit souvent en cuisine, on ne change pas une bonne recette et celle de la Corvette est excellente. GM fait donc migrer son moteur V8 de 6,2 litres de l’avant vers l’arrière en proposant au passage quelques changements qui vont de pair avec une voiture exotique.  Cela commence par la puissance disponible. Le V8 atmosphérique produira dans la version d’entrée de gamme 495 chevaux et 470 lb-pi de couple, la plus haute performance de l’histoire pour un moteur Corvette d’entrée de gamme lorsqu’il est équipé d’un échappement de performance. Autre avancée technique, la version de base Stingray utilisera un système d’huile à carter sec monté sur le moteur et trois pompes de récupération pour améliorer les performances pour ceux qui font de la piste. Un panneau de verre de 3,2 mm d’épaisseur sur le hayon arrière permet de voir le moteur. Ce panneau comporte un bord de fuite en porte-à-faux pour évacuer la chaleur. Le moteur LT2 est associé à la première transmission à double embrayage à huit vitesses de Chevrolet, qui permet des changements de vitesse ultrarapides et un excellent transfert de puissance. Le DCT est couplé à un nouveau sélecteur de gamme de transmission électronique. Avec ce sélecteur de vitesse électrique, il n’y a aucune interface mécanique entre le levier de vitesses et la transmission. Le sélecteur de vitesses électrique de la Corvette comprend deux boutons à bascule pour Reverse et Drive et des boutons-poussoirs pour Park, Neutral et Low / Manual. Cette transmission a été spécialement conçue avec TREMEC. Chevrolet fait donc comme la plupart des constructeurs de voitures exotiques et élimine la boîte manuelle du catalogue. Le conducteur devra passer par des palettes de changements de vitesse qui viennent avec un des algorithmes de changement de performances qui s’adaptent au conducteur. Les ingénieurs ont configuré la la boîte avec une première vitesse très basse afin de tirer parti de l’adhérence supplémentaire pour que la voiture décolle rapidement. Ses rapports rapprochés entre la 2e et la 6e vitesse maintiennent le moteur à proximité du pic de puissance. Les septième et huitième vitesses permettent une navigation facile sur de longues distances avec un minimum de stress mécanique et une excellente économie de carburant.

Une vraie sportive

Tout dans cette nouvelle Corvette va reposer sur le moteur et la conduite. La structure principale est composée de six pièces en aluminium moulées sous haute pression, fabriquées chez GM Powertrain à Bedford, dans l’Indiana. Celles-ci minimisent le nombre de joints dans le véhicule, créant une structure plus rigide qui améliore les qualités de routière.  Les cuves et le tableau de bord avant et arrière sont moulés dans un dérivé de fibre de verre et d’une résine exclusive. Le matériau est si léger qu’il peut réellement flotter dans l’eau. Il fonctionne avec d’autres variantes de fibre de verre et de fibre de carbone pour réduire la masse et réduire le bruit et les vibrations. Chevrolet a installé une géométrie de suspension sophistiquée avec des amortisseurs à bobine qui créent de toutes nouvelles caractéristiques de conduite et de maniabilité. L’architecture du moteur central permet une conduite plus inspirée en raison d’un centre de gravité plus bas, associé à un système de direction électronique mis à jour, rendant les réactions du châssis plus rapides qui passent par la première application du pneu de performance toutes saisons de Michelin pouvant atteindre près de 1G en virage. Vous pouvez aussi opter pour le groupe de performance Z51 qui offre une suspension de performance avec sièges à ressorts filetés réglables manuellement, des disques de freins plus larges avec logo Z51 sur les étriers, un ratio d’essieu spécifique et un échappement de performance. Vous avez aussi un différentiel électronique à glissement limité intégré à la boîte-pont qui module le couple entre les pneus arrière, permettant une stabilité sans faille du véhicule. Un séparateur avant et un aileron arrière en deux parties ouvertes ajoutent 181,4 kg (400 livres) de force d’appui tout en améliorant l’adhérence dans les virages. Vous pourrez aussi choisir en option le  Magnetic Ride Control 4.0 qui lit mieux la route et fournit des données plus précises via des accéléromètres montés sur la suspension. Ses composants électroniques améliorés répondent plus rapidement et de manière plus fluide aux entrées du conducteur et contribuent à une qualité de conduite inégalée.

Conclusion

Les premiers modèles de Corvette C8 arriveront en concession vers la fin de l’année. La Stingray de base commence à 72 495$, un prix très compétitif. Il y aura aussi sans doute d’autres modèles à suivre. On sait déjà qu’un moteur 5.5 V8 suralimenté sera utilisé quelque part l’an prochain dans ce qui pourrait être une prochain modèle Z06 et produire autour de 700 chevaux. Chevrolet a aussi laissé entendre qu’une version hybride de très haute performance avec moteurs électriques et a essence pourrait aussi s’ajouter avec des performances frisant les 1 000 chevaux. Chose certaine, nous avons bien hâte de l’essayer.

 

 

L’article Un nouveau chapitre pour la Corvette est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des