Luc Berthold sur la ligne de départ!

Communiqué
Luc Berthold sur la ligne de départ!
Luc Berthold lors de l'ouverture de son bureau de campagne situé au 1100 boulevard Frontenac Est à Thetford Mines. (Photo : Gracieuseté)

C’est avec énergie et enthousiasme que Luc Berthold a ouvert le jeudi 5 septembre son bureau de campagne en vue du scrutin du 21 octobre prochain, pour lequel il demandera à la population de Mégantic-L’Érable de le réélire pour un 2e mandat.

«Je remercie la population pour le privilège que j’ai d’être le député fédéral de Mégantic-L’Érable depuis octobre 2015. Je suis prêt à continuer le travail, et mon équipe est prête à faire campagne», a souligné Luc Berthold devant les personnes présentes pour l’événement.

Depuis les quatre dernières années, Luc Berthold s’est investi à 100 % pour servir les citoyens. «Avec mon équipe exceptionnelle, nous avons mis en place des cliniques de passeports dans les MRC du Granit, des Appalaches et de L’Érable. Plusieurs organismes de la circonscription ont reçu des subventions importantes grâce, entre autres, à l’accompagnement de mon équipe. Nous avons contribué au maintien, à la relance et même à la création des cérémonies du jour du Souvenir. Et surtout, je suis très fier d’avoir été présent au cœur des événements de chacune de nos 50 municipalités, ce qui m’a permis de mieux faire mon travail de représentation à Ottawa.»

Le député sortant a accueilli pour l’occasion autour de 70 citoyens. (Gracieuseté)

Concernant la campagne qui sera bientôt lancée, Luc Berthold souhaite qu’elle permette un débat serein sur les enjeux qui touchent les gens d’ici. «Je suis étonné de voir le peu d’intérêt des autres partis pour Mégantic-L’Érable. Ça ne m’empêchera pas de sillonner le comté pour aller à la rencontre des électeurs, des intervenants de tous les milieux et des élus pour leur présenter ma vision de l’avenir de Mégantic-L’Érable et pour entendre ce qu’ils souhaitent de leur député pour les quatre prochaines années », explique-t-il.

Luc Berthold procédera sous peu au lancement officiel de sa campagne électorale, dès qu’elle sera annoncée par Justin Trudeau. «Je comprends que Justin Trudeau préfère attendre à la dernière minute pour lancer la campagne, puisque cela lui permet, à lui et ses ministres, de voyager sur le bras des contribuables en tentant d’acheter leur vote. Jamais un gouvernement n’a fait autant d’annonces préélectorales que ce gouvernement fédéral. Mais je sais que les Canadiens ne seront pas dupes de ces manœuvres qui visent à faire oublier leur maigre bilan.»

Le candidat conservateur présentera un programme local, qui comprendra des engagements sur les sujets qui touchent directement les gens d’ici.

Enfin, Luc Berthold ouvre ses portes aux personnes qui désirent s’engager bénévolement au sein de cette campagne électorale. «Faire campagne, c’est un peu comme les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. On ne peut rien tenir pour acquis avant le dernier match de la dernière ronde. Celles et ceux qui ont le goût de prendre part à cette finale politique dans mon équipe sont les bienvenus!», conclut-il.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des