Série Blue Sox-Cactus : un match ultime nécessaire

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Série Blue Sox-Cactus : un match ultime nécessaire
Un ballon-sacrifice de Marc-André Charbonneau en fin de septième, dimanche, a permis à l'équipe thetfordoise de remporter le match. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

En l’emportant 2-1 dimanche contre le Cactus de Victoriaville, les Blue Sox de Thetford ont égalé la série quart de final 3-3 et provoqué la présentation d’un match décisif entre les deux équipes au stade Rémi-Deshaies.

C’est un ballon-sacrifice de Marc-André Charbonneau en fin de septième qui a poussé Manuel Bouffard à la plaque pour dénouer l’impasse. «On aurait dû faire ça bien avant. C’est l’histoire de notre série», disait Dominic Bolduc pour expliquer cette fin de match palpitante.

Un match que les Blue Sox ne pouvaient pas perdre et on avait confié à Jonathan Paquet la mission de neutraliser l’attaque du Cactus. «J’ai eu beau donner tout ce que j’avais, je ne pouvais pas faire ça tout seul. C’est un travail d’équipe et les gars ont été bons. J’avais un petit sentiment à la fin que les gars étaient pour marquer le point gagnant», a relaté Jonathan Paquet qui a fait mordre la poussière à onze frappeurs.

Avec les sentiers bondés à la suite de trois passes gratuites grâce à la générosité du releveur Justin Kortessis, les Sox ne pouvaient laisser passer une pareille occasion de faire payer l’adversaire. «On n’avait pas le droit, mais Carby (Marc-André Charbonneau) a fait ce qu’il fallait faire, de mettre la balle en jeu et voir ce qui allait arriver», a souligné Stéphane Pouliot.

Dans les six premiers matchs de la série, c’est l’équipe locale qui est sortie gagnante. Les Blue Sox devront absolument aller gagner sur le terrain de l’adversaire pour passer à la prochaine étape. «On savait dès le début qu’il fallait aller en chercher une sur la route et c’est ce qu’il faut faire maintenant», de signifier le vétéran des Sox.

Une cinquième manche fatale

Les Blue Sox ont vu le Cactus s’imposer 6-2 vendredi pour s’approcher à une victoire de la demi-finale. C’est une cinquième manche de quatre points qui a coulé la troupe de Dominic Bolduc qui a aussi manqué d’opportunisme.

Un beau jeu en défensive de Justin Kortessis sur un solide coup de Douglas Toro a résulté à un retrait au marbre au lieu d’une possibilité d’inscrire au moins deux points et peut-être trois avec les sentiers remplis. «C’était un solide jeu, mais nous avons eu d’autres occasions. On n’a pas été solide en défensive et en attaque», a analysé l’entraîneur.

Victoire décisive

Dans le quatrième match de la série, les Blue Sox ont remporté une victoire décisive de 11-0 sur le Cactus. Les locaux ont inscrit des points à chaque manche sauf en deuxième. «On menaçait à toutes les manches et les gars étaient prêts pour ce match», a révélé Dominic Bolduc.

Joey Toupin a mené l’offensive en produisant six points à l’aide de deux doubles et un circuit. «Il n’a pratiquement pas joué de l’été, donc c’est difficile. Il est habitué d’être en action 50 jours par saison. C’est évident que ça change tout. Là, il vient de coller quelques parties en ligne, ce qui lui donne du rythme», a indiqué l’entraîneur.

Michel Simard a été dominant au monticule en ne cédant que deux doubles en six manches de travail. «Tout fonctionnait bien et les gars ont fait les jeux en défensive. Tout le monde est arrivé prêt à jouer et ç’a paru. Leur préparation était impeccable. Tôt dans le match, ils ont eu de grosses présences au bâton et on a bien frappé avec les buts remplis», a souligné l’artilleur qui inscrivait un 33e gain en séries.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des