Jean Paradis dévoile une partie de ses priorités

Communiqué
Jean Paradis dévoile une partie de ses priorités
Jean Paradis (Photo : gracieuseté)

Le candidat indépendant, Jean Paradis, a dévoilé sa vision et ses priorités pour la circonscription de Mégantic-L’Érable en vue des élections fédérales du 21 octobre.

«Un programme de granit, d’acier et de bois franc. Sous trois mandats de règne du Parti conservateur, nous avons assisté à un clivage entre trois régions prospères et fières, des territoires qui auraient tout intérêt à se reconnecter», affirme M. Paradis.

Au cours des derniers mois, le candidat indépendant s’est porté à l’écoute de nombreux électeurs du comté et avoue être particulièrement préoccupé par le développement économique de la circonscription, ainsi que par ce que les électeurs considèrent prioritaire, notamment l’environnement, la pénurie de main-d’œuvre, le transport et les soins de santé.

Jean Paradis mentionne que «le vendredi 27 septembre dernier, plusieurs marches contre le réchauffement climatique se sont déroulées dans Mégantic–L’Érable. La plus importante étant celle organisée au Cégep de Thetford». Dans le cadre de son approche envers les jeunes du comté, M. Paradis entend être d’une grande écoute envers eux afin de répondre à leurs aspirations profondes pour un monde plus juste et équitable envers l’environnement.

M. Paradis se dit particulièrement préoccupé par la qualité des sols, la gestion des eaux et l’écoresponsabilité des industries. Ce dernier souhaite protéger la pérennité des sols et s’assurer que la production de biens soit réglementée de façon à en réduire l’empreinte écologique.

Le débat entourant le retour du réseau ferroviaire dans la région de Thetford et la voie de contournement à Lac-Mégantic sont également des éléments préoccupants pour le candidat indépendant.
«Dès la venue de messieurs Trudeau et Couillard à Lac-Mégantic pour faire l’annonce officielle de la construction d’une voie de contournement du réseau ferroviaire le 11 mai 2018, j’ai été le premier à m’insurger publiquement contre son réalisme. La cause principale de la tragédie de Lac-Mégantic résidait dans l’emplacement de la voie de triage. Des choix politiques et structurants ont transformé une voie d’évitement en cour de triage», stipule M. Paradis.

Aux dernières auditions du BAPE, lors du témoignage de clôture, M. Paradis avait alors mentionné aux commissionnaires que le réel problème dans ce dossier résidait dans le fait qu’aucun chargé de projet ne fût attitré pour coordonner la construction de ladite voie de contournement. Selon lui, la sécurité physique et morale des citoyens de Lac-Mégantic demeure toujours incertaine.

En matière de soins de santé, M. Paradis se dit fort préoccupé par l’offre de services destinée aux personnes en fin de vie. «Après deux tentatives infructueuses, je ne comprends toujours pas pourquoi la Ville de Thetford n’a pas encore sa propre maison de fin de vie», mentionne M. Paradis.

À ce propos, ce dernier verra à ce que les personnes de l’ensemble du territoire puissent avoir recours à ce type de services comme c’est actuellement le cas dans le comté du Granit ou fut implantée, en octobre 2013, La Maison Cinquième Saison. Un baume pour la région après la tragédie ferroviaire.

D’ici au 21 octobre, M. Paradis poursuivra sa tournée du comté pour y rencontrer les électeurs. La suite de ses priorités sera également dévoilée au cours des prochains jours.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des