Plus de 13 millions $ pour rénover les écoles des Appalaches

Plus de 13 millions $ pour rénover les écoles des Appalaches
Commission scolaire des Appalaches (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le gouvernement du Québec a annoncé l’octroi de plus de 110 millions $ pour la rénovation des écoles de Chaudière-Appalaches. À la Commission scolaire des Appalaches (CSA), ce sont plus de 13 millions $ qui ont été consentis à cet effet.

Les autres organisations, des Navigateurs, de la Beauce-Etchemin et de la Côte-du-Sud, recevront respectivement 38 millions $, 26 millions $ et 25 millions $. Pour l’année 2019-2020, le gouvernement porte à 2,3 milliards $ l’enveloppe consacrée au maintien des bâtiments et à la résorption du déficit pour l’ensemble du Québec.

«Les montants sont distribués en fonction des besoins de chaque commission scolaire, de la clientèle et du nombre de bâtiments. Nous avons 5500 élèves et les Navigateurs en ont plus de 25 000. C’est ce qui explique la différence entre les quatre organisations», a indiqué le directeur général de la CSA, Jean Roberge.

Le financement annoncé prévoit également des sommes minimales pour les années 2020-2021 à 2021-2022 dans le but d’améliorer la planification de certains travaux de maintien.

«Nos bâtiments sont quand même dans un bon état, mais il y a beaucoup de travail à faire pour les garder comme tel et pour nous assurer de respecter les standards. Il y a aussi un effort à faire au niveau de l’économie de chauffage», a expliqué M. Roberge.

Au cours des prochaines années, la CSA projette notamment l’amélioration des aires de vie communes, la réfection de murs extérieurs, le remplacement de toitures, de portes et de fenêtres, ainsi que la réfection de cours d’école et de stationnement.

«Toutes les études le prouvent : les milieux de vie dans lesquels évoluent nos élèves ont une incidence directe sur leur motivation scolaire, sur la qualité de leurs apprentissages et sur leur réussite. Tout gouvernement qui fait de l’éducation une vraie priorité devrait avoir à cœur le maintien des écoles en bon état. C’est notre cas. Nous lançons donc une opération grand rattrapage pour retaper nos écoles, qui ont tant manqué d’amour dans les dernières années. C’est une excellente nouvelle non seulement pour les élèves, mais également pour les enseignants et pour tout le personnel scolaire», a déclaré le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, dans le cadre de cette annonce.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des