Des travaux de plus de 1,3 million $ au Mont Adstock

Des travaux de plus de 1,3 million $ au Mont Adstock
Le directeur général, Mathieu Desmarais, le président de la coopérative, Yves Gilbert, et le vice-président et responsable du projet de modernisation, Denis Labbé (Photo : Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

La Coopérative de solidarité récréotouristique du Mont Adstock et la direction de la station ont dévoilé la nature des travaux qui ont été réalisés l’été dernier. Ceux-ci ont nécessité des investissements de plus de 1,3 million $.

Trois nouvelles pistes familiales ont ainsi été créées, notamment par l’aménagement de la Contour. «Ceux qui la connaissent savent qu’elle n’était pas enneigée et qu’elle était pleine de bosses. Elle a été dynamitée et maintenant il n’y en a plus. Elle est d’une longueur de 1,2 kilomètre, donc nous allons complètement chercher le versant est», a expliqué le directeur général Mathieu Desmarais lors d’une conférence de presse tenue le lundi 7 octobre.

Celles-ci permettront notamment de combler une lacune. «Nous en avions un peu moins de catégories familiales dans les dernières années. Notre force était aussi notre faiblesse, nous sommes une montagne très abrupte, or il fallait développer ce côté pour satisfaire tout le monde», a ajouté celui qui en sera à sa deuxième saison à ce poste.

Le Mont Adstock s’est également doté d’une piste de compétition en élargissant la Bossue. «C’est une nouveauté qui sera appréciée de plusieurs, dont l’équipe de compétition parce qu’elle est de catégorie FIS (Fédération internationale de ski) et elle respecte les normes. Nous serons capables d’aller chercher les équipes des autres stations pour qu’elles viennent s’entraîner à la montagne et d’organiser des événements provinciaux. Cela aura des répercussions économiques pour la région, grâce à l’hébergement notamment, alors nous sommes heureux de cela», a indiqué le directeur général.

Par ailleurs, plus de 4,3 kilomètres de sentiers pédestres, de raquettes et de peau de phoque seront aménagés d’ici la fin de l’automne. «C’est la nouvelle mode. Autrement dit, tu as tes skis alpins, tu mets une peau de phoque, qui n’en est pas vraiment une, mais tu déroules cela sur le ski. Les gens vont monter jusqu’aux trois quarts, vont l’enlever et descendre la piste.»

L’enneigement

Par ailleurs, des travaux afin de faciliter l’enneigement ont également eu lieu. En effet, plus de deux mois de dynamitage et de remplissage ont été effectués à la montagne. La Contour, la nouvelle Contour, la Bossue, la Géant, la Coulée et la FIS ont tous reçu une amélioration des pistes.

La Contour aura aussi un nouveau système. Plus de 18 perches seront installées dans cette piste. «C’est comme un lampadaire avec un canon au bout. Quand on ouvre la valve, elles enneigent la piste», a mentionné Mathieu Desmarais en précisant que de cette manière, le travail pourra être complété en deux ou trois jours au lieu d’une semaine.

De nouveaux ventilateurs seront disposés aux endroits difficiles d’accès de la Bossue. «Nous voulons faciliter le travail de nos employés et avoir la meilleure neige», a souligné le directeur.
L’an prochain, le Mont Adstock prévoit aménager un observatoire en haut de la montagne pour devenir une station récréotouristique quatre saisons. De plus, d’autres pistes seront dotées de perches, tandis que le dynamitage se poursuivra.

Campagne de financement

La campagne de financement est, selon le conseil d’administration de la Coopérative, un succès. Tandis que 60 % de la facture est assumée par différents paliers de gouvernement, l’autre 40 % devait provenir du milieu. L’objectif de 692 000 $ a d’ailleurs été atteint puisque jusqu’à maintenant, 705 000 $ ont été amassés. Parmi les partenaires, mentionnons Desjardins avec un montant de 200 000 $ et la Fondation Donat-Grenier avec un don de 100 000 $.

Les responsables souhaitent toutefois réunir 50 000 $ supplémentaires dans le but de compléter en beauté la relance de la montagne. «Nous sommes extrêmement heureux du déroulement de la campagne de financement. Nos trois présidents d’honneur, Richard Setlakwe, Charles Faucher et Charles Morin, ont fait un travail exemplaire. J’aimerais remercier, au nom du conseil d’administration de la Coopérative, tous les gens et entreprises de la région qui ont contribué. Nous allons de l’avant et nous sommes très heureux de voir que la communauté embarque dans le bateau avec nous», a souligné le président de la coopérative, Yves Gilbert.

Le Mont Adstock est sur une bonne lancée après avoir connu une hausse de son achalandage de 28 % l’an dernier. Pour la prochaine saison, notons que la station compte déjà 93 nouveaux membres, alors que l’école de glisse a 90 inscriptions payées. En 2018, celle-ci avait connu une augmentation puisqu’une centaine de jeunes y avaient participé, comparativement à une cinquantaine les années précédentes.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des