Les candidats débattent des enjeux économiques

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Les candidats débattent des enjeux économiques
Le débat avait lieu dans le studio de NousTV à Thetford Mines. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Cinq des huit candidats dans la course en vue du suffrage du 21 octobre dans Mégantic-L’Érable ont croisé le fer dans les studios de NousTV, le mercredi 9 octobre, à l’invitation de la Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines.

Priscilla Corbeil du Bloc québécois (BQ), Isabelle Grégoire du Parti libéral du Canada (PLC), Luc Berthold du Parti conservateur du Canada (PCC), Marie-Claude Lauzier du Parti populaire du Canada (PPC) et Nicole Charette du Parti vert du Canada (PVC) ont ainsi pu partager leurs idées sur différents enjeux économiques.

Le candidat indépendant Jean Paradis a, tout comme lors du débat organisé au Cégep, eu droit à seulement quelques minutes pour se présenter et pour exprimer un mot de la fin, sans toutefois avoir la chance de débattre avec ses adversaires.

Pénurie de main-d’œuvre

Isabelle Grégoire propose d’aider les travailleurs et les industries, que ce soit par des mesures fiscales ou plus de flexibilité pour les retraités.

Luc Berthold est lui aussi favorable à la mise en place d’incitatifs pour les personnes âgées et croit qu’il faut revoir le système d’immigration actuel en réduisant la paperasse et en facilitant les démarches pour les entreprises.

Marie-Claude Lauzier a précisé que son parti augmentera la productivité dans les entreprises au moyen de la robotisation, ce qui nécessitera d’après elle moins de main-d’œuvre.

Un gouvernement du Parti vert éliminera quant à lui le programme des travailleurs étrangers temporaires et travaillera avec les employeurs pour établir des canaux vers la résidence permanente.

Le Bloc québécois proposera de son côté la mise en place d’un crédit d’impôt pour les diplômés et les immigrants qui acceptent un emploi en région.

Le candidat du Parti conservateur du Canada Luc Berthold et celle du Parti populaire du Canada Marie-Claude Lauzier (Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

Finances publiques

Pour Luc Berthold, son parti est le seul à proposer un retour à l’équilibre budgétaire d’ici les cinq prochaines années, sans toucher aux services en santé et en éducation.

Marie-Claude Lauzier a répondu que son parti souhaitait lui aussi le retour à l’équilibre budgétaire en deçà de deux ans, notamment en coupant dans l’aide étrangère.

Le parti de Nicole Charette mettra fin aux paradis fiscaux, imposera les grandes entreprises à 20 % au lieu de 15 %, tout en conservant le taux actuel pour les autres, et taxera le commerce électronique.

La bloquiste Priscilla Corbeil a mentionné que son parti préconise un déficit stable, ainsi qu’une hausse des transferts en santé et en éducation.

Pour Isabelle Grégoire, l’économie du pays se porte bien et son parti entend continuer à investir dans un prochain mandat. Elle a souligné que la dette est contrôlée et qu’il n’y a pas de raison d’être alarmiste.

Cybersécurité

Marie-Claude Lauzier a admis ne pas comprendre pourquoi il n’y a pas eu d’alerte avant qu’il y ait la crise chez Desjardins. À son avis, il doit y avoir davantage de surveillance et des lois plus sévères.

Pour Nicole Charette, il faut travailler en amont avec les grandes institutions d’éducation pour former des experts en cybersécurité. Son parti exigera le renforcement des systèmes de sécurité des entreprises afin de protéger la population.

Selon Priscilla Corbeil, il est important de s’assurer que la personne qui veut faire une transaction est bien celle qu’elle prétend être en validant ses informations personnelles de diverses façons.

Isabelle Grégoire croit qu’il faut moderniser les infrastructures de cybersécurité et que le gouvernement doit montrer l’exemple.

Enfin, Luc Berthold a dit que son parti s’assurera que les entreprises répondent à des normes strictes concernant la protection des données personnelles.

Retour du train

Un gouvernement du Parti vert élaborera une stratégie nationale dont le transport ferroviaire sera au centre celle-ci.

Le parti de Priscilla Corbeil a l’intention d’appuyer le projet de réhabilitation du tronçon de chemin de fer entre Vallée-Jonction et Thetford Mines.

Isabelle Grégoire a mentionné être une alliée afin de mener ce projet à terme si elle est élue.

De son côté, Luc Berthold a rappelé qu’il s’était opposé à plusieurs reprises au démantèlement du réseau. Il prône le retour du train, mais pas à n’importe quel prix.

Marie-Claude Lauzier préconise la construction d’une autoroute de la Beauce jusqu’à Thetford Mines. La candidate du PPC a créé un malaise lorsqu’elle a affirmé avoir lu quelque part que les travaux visant à construire une voie de contournement à Lac-Mégantic seront terminés d’ici peu de temps. Le député sortant Luc Berthold lui a appris que ceux-ci n’étaient toujours pas commencés.

La candidate bloquiste Priscilla Corbeil et celle du Parti libéral du Canada Isabelle Grégoire (Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

Valorisation des résidus miniers

Priscilla Corbeil a exprimé que l’industrie devra être transparente sur ses activités de transformation et que les différents projets devront être bien encadrés par les gouvernements.

Isabelle Grégoire a dit que son parti s’assurera que les normes de santé publique soient respectées et que les entreprises aient la latitude pour extraire les minéraux contenus dans les haldes.

Luc Berthold estime qu’il est temps pour le gouvernement de redonner à la région et de faire en sorte que les compagnies puissent exploiter les résidus.

Marie-Claude Lauzier était visiblement préoccupée par l’absence d’Alliance Magnésium dans la région.  Elle a dit avoir contacté l’entreprise par courriel pour en savoir plus et n’avoir jamais obtenu de retour.

Pour sa part, le Parti vert établira un fonds des générations pour accomplir la transition vers une économie verte. Il serait aussi favorable à l’établissement d’un centre d’excellence en innovation minière.

Agroalimentaire

Isabelle Grégoire s’est dite fière que son parti ait protégé la gestion de l’offre, en faisant certes des concessions, mais en offrant des compensations.

Luc Berthold entend défendre les producteurs de la région qui ont reçu un montant d’argent pour une année seulement. Il a ajouté que son parti respectera les compensations et annoncera un plan clair.

Marie-Claude Lauzier a indiqué que son chef a déjà mentionné vouloir offrir des montants d’argent aux agriculteurs pour remplacer la gestion de l’offre.

Le parti de Nicole Charette créera notamment des normes de distance de transport pour les animaux, investira dans un programme de fiducie foncière, en plus d’établir une cible en vue de remplacer le tiers des importations alimentaires du Canada par une production nationale.

Le Bloc québécois déposera un projet de loi pour empêcher toute nouvelle brèche dans la gestion de l’offre et verra à ce que des indemnisations pour les producteurs de lait soient obtenues.

Question jeunesse

Luc Berthold s’est engagé à mettre en place un comité jeunesse qui permettra aux MRC du comté d’avoir des représentants qui pourront se prononcer sur chacun des enjeux discutés à la Chambre des Communes.

Pour Marie-Claude Lauzier, il faut changer la façon de faire pour les jeunes travailleurs.

Nicole Charette estime que le modèle actuel risque de s’effondrer et que la dette est écrasante pour les jeunes diplômés. Le budget vert allouera 10 milliards $ pour l’enseignement postsecondaire et pour le soutien aux écoles de métier.

Le Bloc redéposera quant à lui un projet de loi pour accorder un crédit d’impôt aux jeunes diplômés qui s’installent en région et proposera une réforme de l’assurance-emploi pour les femmes qui perdent leur emploi en fin de congé de maternité.

Isabelle Grégoire mettra sur pied une stratégie jeunesse dans la MRC et s’assurera qu’il y ait de plus en plus de jeunes au sein des conseils d’administration.

La candidate du Parti vert du Canada Nicole Charette (Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

Questions en rafale

Comment votre parti pourrait contribuer à renverser la disparition graduelle de nos moyens de transport collectifs régionaux?

  • Marie-Claude Lauzier suggère que les entreprises ayant plusieurs salariés puissent leur donner accès à un service de transport.
  • Nicole Charette a réitéré l’idée de mettre en place un réseau de trains légers et d’autobus électriques.
  • Priscilla Corbeil pense que le modèle à suivre est celui provenant du fonds de la taxe sur l’essence tel qu’il était avant.
  • Isabelle Grégoire a répondu qu’un gouvernement libéral investira une somme récurrente de 3 milliards $ annuellement qui s’ajoutera aux transferts provenant du fonds de la taxe sur l’essence.
  • Luc Berthold a indiqué qu’il existait un beau modèle de transport collectif dans la MRC de L’Érable qui vaut la peine d’être travaillé.

Seriez-vous favorable à majorer la contribution fédérale au financement des soins de santé gérés par le Québec?

  • Nicole Charette croit qu’il y a lieu d’élargir le modèle universel à d’autres types de soins de santé comme l’assurance médicament et les soins dentaires pour les moins bien nantis.
  • Priscilla Corbeil a dit que le Bloc reprendra la lutte contre le déséquilibre fiscal en commençant par exiger une hausse des transferts en santé de 6 % par année.
  • Isabelle Grégoire a expliqué que son parti investira 6 milliards $ supplémentaires dans les soins de santé au cours des quatre prochaines années.
  • Luc Berthold a précisé que son chef s’est engagé à maintenir les transferts en matière de santé à 3 % comme ils le sont actuellement, et même à les augmenter.
  • Marie-Claude Lauzier a déclaré qu’Ottawa devrait abandonner la TPS afin de laisser le gouvernement provincial s’en occuper et mettre en place temporairement un programme d’indemnisation.

Comment un gouvernement de votre parti compte-t-il supporter les centres collégiaux de transfert de technologie dans leur mission d’accompagnement et d’innovation pour les entreprises du Québec?

  • Le parti de Priscilla Corbeil proposera d’augmenter chaque dollar investi par le fédéral dans les frais indirects de recherche.
  • Isabelle Grégoire a rappelé que son gouvernement a augmenté en 2018 les investissements.
  • Luc Berthold a dit que son parti mettra en place un fonds pour les technologies vertes et un guichet unique pour les entreprises innovantes.
  • Marie-Claude Lauzier a soutenu qu’il existe un programme canadien de bourses et de prêts aux étudiants pour des circonstances particulières.
  • Nicole Charette a souligné qu’un gouvernement vert investira et fera du Canada un leader dans ce domaine.
Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des