SOS Onde amitié s’associe à la Journée de l’écoute au Québec

Communiqué
SOS Onde amitié s’associe à la Journée de l’écoute au Québec

Le 24 octobre aura lieu la deuxième édition de la Journée de l’écoute au Québec sous le thème «Et si on s’écoutait?». Pendant la journée, le Centre d’écoute SOS Onde amitié sera présent par l’entremise d’un kiosque au Cégep de Thetford.

Pour l’occasion, deux conférences en ligne seront ouvertes à tous afin de souligner l’importance de l’écoute et sensibiliser les citoyens à l’importance de mieux écouter. Les 21 autres centres d’écoute faisant partie de l’Association des centres d’écoute téléphonique du Québec (ACETDQ) organiseront aussi des activités dans leur région. Pour une deuxième année, Florence K a accepté d’être porte-parole.

Pierre Plourde, coordonnateur de l’ACETDQ, espère que cette journée pourra ouvrir les yeux du grand public sur cette réalité. «Jeunes ou vieux, homme ou femme, tout le monde peut connaître un moment de détresse ou de confusion. On peut être mêlé, se sentir mal dans sa peau, avoir l’impression de perdre pied. Dans ces moments-là c’est important d’être écouté sans jugement.»

«Depuis 1984, nous sommes aux premières loges pour voir le besoin d’écoute dans notre région. L’année dernière, nos écoutants bénévoles formés ont répondu à plus de 3 000 appels nécessitant une écoute empathique. Cela représente 2184 heures d’écoute au total. Cette écoute, sans jugement, nous l’offrons à SOS Onde Amitié», ajoute France Gagnon, directrice de SOS Onde amitié.
Nouveauté en 2019 : l’ACETDQ va présenter deux conférences en ligne.

Jean-François Vézina, psychologue, auteur et conférencier, est lui-même un ancien écoutant. Dans sa conférence «Comment l’écoute m’a sauvé la vie ?», il parlera de son adolescence difficile et comment l’écoute reçue par Tel Aide a fait une différence dans sa vie. Par la suite, il est devenu écoutant pour cet organisme, puis responsable de la formation. Il est ensuite devenu psychologue pour continuer à aider les gens.

Marco Goupil, infirmier clinicien, thérapeute conjugal et familial ainsi que psychothérapeute, présentera la conférence «L’écoute, une compétence qui se cultive !». Il parlera des effets positifs d’une écoute adéquate pour l’écoutant et l’écouté. Il enchaînera avec les qualités fondamentales d’une écoute compétente et sur quelques pièges à éviter.

Il sera possible d’assister aux conférences en ligne à partir de la page Facebook https://www.facebook.com/ACETDQ/.

Comment l’écoute m’a sauvé la vie? : 24 octobre à 10 h
L’écoute, une compétence qui se cultive ! : 24 octobre à 14 h

Qu’est-ce que l’écoute active?

L’écoute active, c’est une approche d’intervention non interventionniste. Probablement la plus difficile des approches. Parce qu’il faut croire que la personne trouvera ses propres solutions, fera le chemin par elle-même. Il faut se voir comme un guide et non comme un sauveur. Il faut se débarrasser de la cape du superhéros pour être là en soutien. Il faut ouvrir son cœur et se connecter avec empathie à la personne. Il faut abandonner ses propres jugements, ses cadres de référence et ses objectifs. Il faut croire en la personne. Offrir de l’écoute, c’est croire en l’autre.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des