Plus de 150 personnes visitent le nouveau centre de compostage

Communiqué
Plus de 150 personnes visitent le nouveau centre de compostage
L'installation est située sur le site de l'ancienne mine National à Thetford Mines. (Photo : Gracieuseté)

Viridis Environnement et Services sanitaires Denis Fortier, en collaboration avec le Comité citoyen de l’environnement de la Ville de Thetford Mines, ont permis à plus de 150 personnes de visiter le nouveau Centre régional de traitement de la matière organique de Thetford (CRTMO) le 26 octobre dernier.

Les participants ont ainsi pu en apprendre davantage sur le fonctionnement du site, la gestion des matières organiques et les procédés de compostage, mais aussi découvrir le travail effectué en vue d’assurer une seconde vie à leurs déchets alimentaires et végétaux.

Les deux entreprises ont choisi de jumeler leurs champs d’expertise en génie environnemental, ainsi qu’en gestion et récupération de matières résiduelles afin de devenir co-partenaires de cette installation située sur le site de l’ancienne mine National à Thetford Mines.

Viridis Environnement est reconnue pour ses solutions novatrices en valorisation de matières résiduelles fertilisantes et réalise, depuis 2012, un projet similaire sur le site de l’ancienne mine de chrysotile du secteur Black Lake. Quant à l’entreprise thetfordoise Services Sanitaires Denis Fortier, elle se dévoue depuis plus de 40  ans à la collecte des matières résiduelles, et ce, dans le meilleur respect de l’environnement et de la sécurité. «Ce projet d’envergure vient ajouter une nouvelle corde à notre arc, soit le traitement du compost, et ainsi poursuivre le virage vert entrepris depuis plusieurs années», a mentionné Steve Fortier, président de Services sanitaires Denis Fortier.

Le site de compostage traite des matières organiques triées à la source en provenance de la collecte des bacs bruns instaurée par la ville en 2017, ainsi que des résidus verts en vrac reçus des écocentres de la région. L’implantation de cette troisième voie permet de détourner une grande partie des résidus et, conséquemment, de diminuer les coûts reliés à l’enfouissement et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

De surcroit, le compost issu de la décomposition de ces matières servira de terreau organique pour végétaliser les haldes permettant graduellement à la nature de reprendre vie et d’embellir le paysage. «L’ouverture du centre est vraiment positive pour la région puisque les matières résiduelles des uns deviennent des produits essentiels aux autres. Il s’agit là d’un très bel exemple de projet collectif régional de réutilisation des déchets qui respecte parfaitement les critères de l’économie verte, circulaire et sociale», a affirmé Simon Naylor, vice-président administration et développement chez Viridis Environnement.

Le maire Marc-Alexandre Brousseau a accueilli le projet avec enthousiasme. «La Ville se réjouit toujours de la venue de nouvelles entreprises chez nous. Notre préoccupation pour l’environnement est grande et nous sommes très contents de pouvoir maintenant être plus autonomes en matière de compostage. Nous possédons désormais toutes les installations et l’équipement nécessaires pour produire notre compost et l’utiliser localement. J’encourage d’ailleurs tous les citoyens à intégrer cette pratique dans leur quotidien. Le compostage est un geste facile qui fait vraiment une grande différence pour l’environnement.»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des