Incendie criminel sur la 13e avenue : deux individus accusés

Incendie criminel sur la 13e avenue : deux individus accusés
(Photo : Gracieuseté – Marc-André Fréchette – Infos-911.com)

Stéphane Charpentier, 25 ans, et Antoine Gagnon, 20 ans, font face à plusieurs accusations en lien avec un incendie ayant eu lieu sur la 13e avenue à Thetford Mines dans la nuit du 6 au 7 août dernier.

Les pompiers avaient alors été appelés à intervenir pour un début d’incendie dans un immeuble de trois logements. Les flammes avaient pris naissance dans l’appartement situé au sous-sol. Les dommages avaient été estimés à environ 20 000 $.

L’enquête sur l’incident jugé suspect avait été confiée à la Sûreté municipale. Celle-ci avait alors reçu l’assistance de deux techniciens de la Sûreté du Québec. L’incendie aurait débuté lors d’un processus de transformation de cannabis en huile.

Stéphane Charpentier a été arrêté le 8 août et libéré sous promesse de comparaître. Il a formellement été accusé, le 18 octobre au palais de justice de Thetford Mines, d’incendie criminel, de possession de méthamphétamines, de possession de cannabis illicite et d’avoir altéré les propriétés chimiques ou physiques du cannabis par l’utilisation d’un solvant organique. Son retour en Cour est prévu le 13 décembre.

Un autre individu, Antoine Gagnon, a aussi été arrêté dans ce dossier le 12 septembre. Il a été accusé le 17 septembre au palais de justice de Thetford Mines d’avoir altéré les propriétés chimiques ou physiques du cannabis par l’utilisation d’un solvant organique et de bris de promesse. En effet, il était sous le coup d’une remise en liberté sous promesse de comparaître signée au poste de la SQ de Saint-Georges le 5 février 2018. Il avait été arrêté dans un dossier de trafic de cannabis.

À la suite de sa comparution, il a été libéré sous engagement assorti de diverses conditions, dont respecter un couvre-feu entre 22 h et 6 h le lendemain, ne pas se trouver sur les lieux de À la suite de sa comparution, il a été libéré sous engagement assorti de diverses conditions, dont respecter un couvre-feu entre 22 h et 6 h le lendemain, ne pas se trouver sur les lieux de l’incendie, ne pas communiquer ou être en présence de Stéphane Charpentier, ne pas posséder ou faire usage de stupéfiants et ne pas posséder ni porter à quelque titre que ce soit tout type d’arme. Son retour en Cour est prévu le 29 novembre.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des