L’Assurancia divise ses deux matchs contre les Pétroliers

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia divise ses deux matchs contre les Pétroliers
Étienne Marcoux a repoussé 27 des 29 tirs dans la victoire face aux Pétroliers. Sa moyenne de buts alloués est maintenant de 2.57 et son taux d’efficacité se situe à .907. (Photo : Gracieuseté - La Gang des Multis)

L’Assurancia de Thetford disputait au cours de la dernière fin de semaine une série aller-retour contre les Pétroliers de Laval. Les deux équipes ont divisé les honneurs en l’emportant sur la patinoire de l’adversaire.

Après une contre-performance en lever de rideau jeudi au Centre Mario Gosselin, dans un revers de 8-3, la troupe de Serge Poudrier s’est relevée le lendemain pour arracher un gain de 4-2 aux Pétroliers à Laval.

L’Assurancia a attaqué dès le départ et n’a laissé que peu d’espace aux locaux qui ont effectué leur premier tir de l’engament après plus de huit minutes. «Je suis fier du jeu que les joueurs ont fait, de leur concentration et surtout qu’ils n’ont pas triché. Ils ont joué dans le système qu’on leur avait demandé. On n’a pas donné grand-chose à l’autre équipe», a indiqué l’entraîneur Serge Poudrier.

Même s’ils ont été dominés en première période, les Pétroliers ont inscrit l’unique but de l’engagement profitant d’une supériorité numérique. À la période médiane, l’Assurancia s’est fait servir sa propre médecine par les locaux. Son premier lancer est survenu à la fin d’une pénalité mineure double alors qu’il y avait 12 minutes d’écoulées, mais Maxime Lecours et Mathieu Brunelle ont marqué deux buts rapides dans l’intervalle de 73 secondes permettant à l’équipe de prendre l’avance qui n’a cependant duré que 32 secondes.

Étienne Marcoux s’est vu décerner la troisième étoile de la rencontre et ses arrêts à la fin du dernier tiers ont été d’une importance capitale. Il était surtout content d’avoir vu les siens inscrire une première victoire face aux Pétroliers. «Ça fait du bien d’avoir une bonne performance contre cette équipe-là. Nos deux défaites avaient été contre eux et toute l’équipe n’avait pas eu de bonnes performances.»

Maxime Lecours a brisé l’égalité après seulement 19 secondes en début de troisième et le portier de l’Assurancia a par la suite fermé la porte. «On a pris l’avance rapidement et après ça, tout le monde s’est bien regroupé. On revenait bien en défensive et on ne leur a pas laissé grand chance et quand ils ont attaqué, j’essayais de faire les arrêts.»

Cuisante défaite à domicile

L’Assurancia avait mal entrepris sa série en se faisant malmené par les Pétroliers qui l’ont emporté 8-3. Alexandre Giroux, avec son deuxième du match, avait porté la marque 3-3 au début du deuxième engagement. C’est par la suite que ça s’est gâté où les visiteurs ont réussi quatre buts sans riposte pour retraiter avec une avance de 7-3 après 40 minutes.

Pierre-Luc Lessard a convenu que l’équipe n’avait pas disputé un grand match. «Dans notre zone, on a travaillé à deux ou trois joueurs et en y allant de même, c’est sûr qu’il y a toujours quelqu’un de libre. Il faudrait être juste responsable de jouer cinq en attaque et cinq en défense, c’est aussi simple que ça», a noté le défenseur.

L’entraîneur Serge Poudrier était aussi d’accord pour dire que sa troupe n’avait pas joué une grande partie. «Il y a certaines choses qu’on ne contrôle pas. Ç’a commencé dès la période d’échauffement. On s’est aperçu tout de suite que les gars n’étaient pas là. En première période, ça n’a pas bien été. En deuxième, on a eu un petit regain de vie pendant huit ou neuf minutes et après, on s’est fait marquer quelques buts.»

Dans les deux premiers affrontements contre les Pétroliers, l’Assurancia a permis pas moins de 15 buts. «C’est une équipe qui ne joue pas d’une façon compliquée. Ils se contentent de lancer la rondelle dans les airs et les avants attaquent à trois contre deux ou deux contre un», a expliqué l’entraîneur.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des