L’Assurancia perd son match et le premier rang

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia perd son match et le premier rang
Hugo Carpentier a préparé les deux buts de l’Assurancia dans la défaite de vendredi. Il s’est vu décerner la deuxième étoile de la partie. (Photo : gracieuseté – La Gang des Multis)

L’Assurancia de Thetford a perdu son seul match qu’il disputait la fin de semaine dernière en s’inclinant 3-2 à domicile devant les 3L de Rivière-du-Loup. Ce revers, combiné aux deux victoires des Pétroliers de Laval, fait que l’Assurancia a glissé au deuxième rang du classement, deux points derrière les Lavallois qui ont cependant joué deux matchs de plus que la formation thetfordoise.

Une défaite difficile à avaler pour les hommes de Serge Poudrier qui ont subi leurs trois revers en saison régulière devant leurs partisans lors de leurs quatre dernières sorties. «C’est impardonnable qu’on perde à la maison comme ça devant nos spectateurs, a affirmé Maxime Lecours. On n’arrive pas prêts et ça nous fait mal.»

Alexandre Tremblay a secondé les propos de son partenaire de trio. «Ça fait trois matchs qu’on perd à la maison et trois d’une façon plate. C’est inexcusable. On n’est pas là mentalement et on ne se présente pas. On se l’est dit et on n’a pas à se cacher, il faut arriver plus prêts que ça. On doit penser qu’on est trop bons et quand on réfléchit comme ça, c’est ça qui arrive.»

L’entraîneur Serge Poudrier n’a pas mâché ses mots pour parler de cette défaite. «Il va falloir se réveiller. Les gens de Thetford ne méritent pas ce genre de spectacle. Ce sont 60 minutes qu’il faut jouer et non pas 20 ou 22. Les joueurs en sont conscients, mais il va falloir jouer mieux que ça. Il faut être prêts dès que la rondelle tombe sur la glace, chose qu’on faisait au début, mais qu’on ne fait pas présentement. On pensait peut-être que ce match-là allait être facile, mais il n’y en a aucun qui l’est dans cette ligue.»

Le trio composé de Maxime Lecours, Alexandre Tremblay et Christophe Losier a connu de bons moments dans la défaite. «En commençant le match, on aurait pu compter un ou deux buts, mais après ça, ils nous ont contrés en envoyant leur meilleure paire de défenseurs contre nous et ç’a été plus dur après», a noté Maxime Lecours.

Deux buts en 33 secondes

Depuis le début du calendrier, l’Assurancia a accusé à quelques reprises un retard de trois ou quatre buts comme ce fut encore le cas vendredi. À la fin de la période médiane, les visiteurs ont marqué deux filets dans l’intervalle de 33 secondes pour porter le pointage 3-0. «À 1-0, ça va, mais quand tu donnes deux buts rapides comme ça, c’est un manque de concentration. Encore une fois, c’est un relâchement de notre part et un relâchement par-dessus une performance ordinaire, c’est encore plus inadmissible», a mentionné Alexandre Tremblay.

Avec seulement un dixième de seconde au tableau, Matthew Medley a profité du fait que son équipe bénéficiait d’une supériorité d’un joueur pour réduire la différence à deux buts après 40 minutes. Alexandre Giroux a porté la marque à 3-2 dès la troisième minute du dernier tiers, mais l’Assurancia a été incapable de niveler le pointage malgré 15 tirs au but.

Sentence réduite

Ayant écopé d’une suspension de trois matchs pour un geste commis dans le match du 14 novembre dernier, l’attaquant Christophe Losier a vu sa sentence réduite à une seule rencontre. Le numéro 61 de l’Assurancia a donc pu reprendre sa place dans l’alignement vendredi soir après avoir purgé son match contre les Pétroliers de Laval une semaine auparavant.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des