Les garçons l’emportent et les filles s’inclinent pour les Filons basketball

Communiqué
Les garçons l’emportent et les filles s’inclinent pour les Filons basketball
(Photo : Gracieuseté - Claude Mainville)

Défaits à leur sortie précédente, les Filons masculins basket ont rebondi de belle façon, samedi, alors qu’ils accueillaient les Élans du Cégep Garneau. La troupe thetfordoise n’a laissé aucun doute sur ses intentions en l’emportant facilement par la marque de 93 à 57.

Il s’agissait d’une quatrième victoire en six rencontres cette saison pour les Filons qui se sont rapprochés, du même coup, à deux points seulement du premier rang du classement. Dès le début du match, les locaux ont imposé leur rythme et n’ont cessé de progresser pour s’imposer devant leurs adversaires tout au long de l’affrontement.

L’entraîneur Jacques Paiement a d’ailleurs apprécié la tenue des siens. «Nous avons profité de notre avantage physique et notre talent a payé. Les joueurs ont fait montre d’un bon mélange d’agressivité et de discipline. On se connaît mieux, on joue mieux ensemble et ça paraît. Il reste, bien sûr, du travail à faire, mais il y a une progression et ça, c’est encourageant», de noter coach Paiement dont l’équipe conclura sa première moitié de saison samedi prochain en rendant visite aux Jeannois d’Alma.

Défaite des filles

En ouverture de programme, la formation féminine des Filons tentait de mettre un terme à une séquence de deux défaites, mais elle devait en découdre avec une formation qui, elle, venait de remporter ses deux dernières rencontres. Les Élans de Garneau n’ont pas tardé à prendre l’initiative dans le match et les visiteuses l’ont finalement emporté 82 à 40.

À l’issue de la partie, l’entraîneur Alex Katahwa avait des sentiments partagés. «Aujourd’hui, on a manqué d’énergie et de cohésion. Tout était compliqué. Ça reflète aussi notre manque de discipline lors des entraînements. Je le répète, mais les filles doivent prendre conscience des petits détails à respecter. On doit améliorer notre discipline et ça passe par notre manière de se comporter et notre attitude lors des pratiques».

Malgré tout, coach Katahwa demeure confiant. «Il faut admettre qu’on a été affecté par les blessures depuis le début de la saison et les filles sont fatiguées. Le congé qui s’en vient leur fera du bien. Elles ont besoin d’un répit. À travers tout cela, il y a quand même beaucoup de positif. Je ne pense pas que les filles croyaient qu’elles seraient aussi bonnes. Je vois plein de belles choses et je suis optimiste pour la deuxième moitié de saison. Le repos qui débute sera certainement bénéfique», a-t-il conclu en faisant référence à la pause dont son équipe profitera jusqu’au 17 janvier.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des