La Baraque : nouvel endroit de divertissement au centre-ville

La Baraque : nouvel endroit de divertissement au centre-ville
Les propriétaires Maxime Faucher et Mathieu Laflamme (Photo : gracieuseté)

Le réaménagement du pub Au Triangle au centre-ville de Thetford Mines, devenu désormais le bar sportif La Baraque, a nécessité des investissements de plus d’un million de dollars et l’embauche d’une vingtaine de personnes.

Les propriétaires, Maxime Faucher et Mathieu Laflamme de 2M Construction, se sont portés acquéreurs de l’endroit il y a plus d’un an. Celui-ci appartenait auparavant au père de Maxime qui était prêt à passer à autre chose.

La Baraque occupe 10 000 pieds carrés au centre-ville de Thetford Mines.

«Nous étions dans un contexte où nous venions de perdre la salle de quilles, le karting-paintball et la Cage venait de fermer. Thetford Mines était sur un momentum et soudainement il y avait quelques mauvaises nouvelles. Puis, à entendre mon père, nous allions aussi perdre le salon de billard. Nous ne voulions pas laisser aller ça, donc nous avons décidé de le reprendre et d’en faire un grand centre de divertissement», a expliqué Maxime Faucher en entretien avec le Courrier Frontenac.

La Baraque – Pub et Divertissements, aménagé sur deux étages et 10 000 pieds carrés au total, comprend 13 tables de billard, deux simulateurs de golf, en plus de machines à sous et de jeux de dards. La présence de chansonniers et de groupes musicaux est prévue lors de certaines soirées. L’établissement diffusera aussi des rencontres sportives sur écrans, dont les matchs à l’extérieur de l’Assurancia.

Les entrepreneurs se sont également affiliés avec la chaîne de salons de divertissement Dooly’s. «Nous ne sommes pas franchisés, donc ça nous permet d’avoir notre propre marque, mais nous avons accès à leurs ententes avec des fournisseurs et notre menu a été développé en collaboration avec eux», a souligné M. Faucher.

Même si le domaine des restaurants et des bars n’est pas un marché facile, ce dernier croit que leur établissement pourra se démarquer par son offre. «Nous avons créé quelque chose d’unique dans la région. Nous répondons à plusieurs types de clientèle, donc nous serons en mesure de tirer notre épingle du jeu.»

En activité depuis quelques mois, c’est seulement le 14 novembre dernier que l’ouverture officielle a eu lieu. Plus de 600 personnes s’étaient déplacées pour l’occasion. «L’engouement jusqu’à maintenant nous démontre que nous avions raison de nous lancer dans cette voie», a conclu Maxime Faucher.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
1
O'Neil Grégoire
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
O'Neil Grégoire
Invité
O'Neil Grégoire

Bon et long succès à votre entreprise. Quoique loin, m’y arreterai si je retourne un jour dans mon coin natal. Bravo.