L’Assurancia freiné par les 3L

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia freiné par les 3L
Philippe Cadorette a cédé quatre buts en première période dans la défaite contre les 3L de Rivière-du-Loup dont celui-ci de Marc-André Tourigny qui portait la marque 2-0. (Photo : Gracieuseté – Guy Dionne)

L’Assurancia de Thetford a divisé les honneurs des deux matchs qu’il a disputés en fin de semaine dernière. Il a remporté son duel à domicile 5-3 face au Cool-FM de St-Georges vendredi avant de s’incliner 7-2 le lendemain contre les 3L à Rivière-du-Loup. Cette défaite était la première de l’équipe à l’étranger cette saison et mettait fin à une séquence de cinq victoires consécutives.

Si la troupe de Bobby Baril avait pu combler un écart de trois buts la veille devant ses partisans, la magie ne s’est pas opérée dans le Bas-Saint-Laurent où les locaux ont pris une avance de 4-0 après 20 minutes mettant fin à la soirée de travail du gardien Philippe Cadorette. L’entraîneur a toutefois refusé de lui jeter tout le blâme. «On a eu un mauvais début de match et ç’a été plus difficile pour Philippe, mais le nombre de fois que nos gardiens nous ont sauvés dans certaines situations, on ne peut lui en vouloir.»

Invité à commenter ce lent départ comme c’est souvent le cas depuis le début du calendrier, Pierre-Luc Lessard a parlé d’une bonne préparation. «Il faut que tout le monde se prépare de la bonne façon. Est-ce qu’on était prêts? Peut-être pas. Je pense qu’on est arrivé pour jouer sur un lac et ça fait bang, bang, bang a imagé le défenseur. On a beau dire que l’arbitrage était ordinaire, mais en même temps, il faut jouer notre partie.»

L’Assurancia a inscrit ses deux buts en 71 secondes en fin de deuxième alors que le compte était de 6-0, mais si on pouvait s’attendre à un autre retour, la pente était difficile à remonter. «À 4-0, le but qu’ils ont refusé (les officiels) était bon après qu’on ait regardé la reprise. À ce moment-là, ça devient 4-1. On a commencé à jouer en moitié de partie. On a manqué une couple de chances. Si on avait été plus chanceux, ça aurait peut-être été 6-3 ou 6-4 à un moment donné, mais ça revient à notre début de match où on n’est pas supposé de tirer de l’arrière 4-0 après la première période», a mentionné Pierre-Luc Lessard.

Une cinquième de suite

Vendredi devant un millier de spectateurs au Centre Mario Gosselin, l’Assurancia a signé une cinquième victoire de suite en l’emportant 5-3 sur le Cool-FM de St-Georges.

Une fois de plus, l’équipe a eu à combler un retard de 3-0 que l’adversaire s’était donné après seulement 14 minutes de jeu. «On était un peu partout. On essayait de faire les longs jeux et on se faisait souvent prendre en zone neutre. On sait que St-Georges est une équipe qui aime bien la contre-attaque. Ç’a été de couper l’espace entre les attaquants et les défenseurs et d’attaquer en groupe de cinq», a relaté David Labrecque pour expliquer le retour de l’équipe à partir de la période médiane.

Pierre-Luc Lessard a marqué le but vainqueur avec sept minutes à faire, mais Vincent Dunn a changé l’allure de la rencontre en remettant les compteurs à zéro tôt au début du dernier tiers. «La rondelle a rebondi derrière le filet et a passé par-dessus le bâton d’un joueur et je l’ai juste lancée dans le filet», a indiqué la deuxième étole de la partie pour qui c’était une quatrième réussite cette saison.

À sa première campagne dans la Ligue nord-américaine de hockey, le numéro 49 affirme que son adaptation se passe bien. «Présentement ça va bien. Il y a plusieurs gars que je connaissais depuis longtemps et j’ai beaucoup de plaisir à jouer dans cette équipe.»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des