Les poissons à statut précaire sous la loupe du GROBEC

Communiqué
Les poissons à statut précaire sous la loupe du GROBEC
Ce projet s'échelonnera sur une période de deux ans. (Photo : Gracieuseté)

Un projet d’amélioration de l’habitat et d’inventaires des populations de poissons à statut précaire dans la zone Bécancour débutera l’été prochain sous la gouverne du Groupe de concertation des bassins versants de la zone Bécancour (GROBEC).

Ce projet, échelonné sur deux ans, se déroulera dans la portion aval des tributaires de la zone Bécancour, plus précisément dans les rivières Marguerite, Godefroy, Bécancour, du Moulin, de la Ferme, aux Glaises, aux Orignaux, Petite rivière du Chêne, Noire, Blanche (Saint-Wenceslas) et Bourbon.

Dès le mois d’août, des pêches ont été réalisées afin de valider la présence historique, d’identifier de nouvelles populations et de caractériser les habitats du dard de sable (espèce désignée menacée au provincial et au fédéral), du fouille-roche gris (espèce désignée menacée au fédéral et vulnérable au provincial) et du méné d’herbe (espèce désignée préoccupante au fédéral et vulnérable au provincial). Des individus des deux premières espèces ont été retrouvés à plusieurs endroits lors de ces pêches.

En octobre, le GROBEC a végétalisé environ 1500 m2 de berges chez un propriétaire le long de la rivière Gentilly Sud-Ouest afin de protéger les berges du cours d’eau, de limiter la sédimentation et donc d’améliorer l’habitat de ces espèces menacées et vulnérables.

De plus, des démarches auprès de propriétaires riverains seront entamées cet hiver afin de signer des ententes de conservation volontaire dans le but de protéger les milieux riverains et les habitats d’intérêts de ces espèces de poisson.

Ce projet est financé grâce au Programme d’intendance de l’habitat (PIH) pour les espèces aquatiques en péril de Pêches et Océans Canada et par le Programme Affluents Maritime visant la mise en œuvre d’actions issues des plans directeurs de l’eau qui concourent à la Stratégie maritime du gouvernement du Québec. Ce projet est aussi rendu possible grâce à l’appui des partenaires suivants : le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, la MRC de Bécancour, la Ville de Bécancour, le Conseil des Abénakis de Wôlinak, la ZIP les deux Rives et du Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec.

Le GROBEC est un organisme sans but lucratif ayant pour mandat de mettre en place la gestion intégrée de l’eau sur le territoire des bassins versants de la zone Bécancour. En concertation avec les acteurs de l’eau, l’organisme élabore un Plan directeur de l’eau et assure le suivi de sa mise en œuvre.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des