Quatre arrestations pour alcool au volant la fin de semaine dernière

Communiqué
Quatre arrestations pour alcool au volant la fin de semaine dernière
Alcool au volant.

Les policiers de la Sûreté municipale de Thetford Mines sont intervenus sur quatre événements de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool au cours de la dernière fin de semaine.

D’abord, vers minuit au cours de la nuit de vendredi à samedi, les patrouilleurs ont reçu des informations du public à l’effet qu’un véhicule circulait d’une étrange façon dans le secteur de Robertsonville. Après quelques minutes de patrouille dans le secteur, les agents ont intercepté une conductrice âgée de 40 ans alors qu’elle avait une conduite erratique en plus de parler au téléphone cellulaire en conduisant.

Devant des signes évidents d’intoxication à l’alcool, les policiers ont procédé à son arrestation et l’ont amenée devant l’éthylomètre, où des taux de plus du double ont été mesurés. Lors de la fouille accessoire à l’arrestation, 23 comprimés apparentés à de la méthamphétamine ont été retrouvés dans le sac à main de la femme.

Cette dernière a été libérée par voie de sommation et avant de quitter la centrale de police en taxi, la contrevenante s’est vu remettre un constat d’infraction totalisant 489 $ assorti de cinq points d’inaptitude pour avoir parlé au cellulaire alors qu’elle conduisait un véhicule. Son permis de conduire a été suspendu pour 90 jours et le véhicule a été saisi pour 30 jours.

Un échantillon des comprimés saisis sera envoyé aux laboratoires de Santé Canada qui en précisera la nature exacte. Le rapport d’analyse sera ajouté au dossier qui sera soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui déterminera les accusations appropriées.

Un motoneigiste intercepté

Au cours de la soirée du samedi 1er février, les policiers effectuaient un barrage contre l’alcool au volant le long de la rue du Lac Noir dans le secteur minier, où passent les sentiers de motoneiges et de VTT. Vers 23 h 20, deux motoneigistes approchaient du point de blocage, mais ils ont commencé à faire une manœuvre de demi-tour. Les policiers se sont alors précipités vers eux et les ont immobilisés. Parmi eux, un résident de Saint-Jacques-le-Majeur âgé de 21 ans a été arrêté parce qu’il avait les capacités affaiblies par l’alcool. Les échantillons d’haleine recueillis dans l’alcootest ont indiqué des taux près du double de la limite inscrite au Code criminel. Le motoneigiste a été libéré par voie de sommation.

En état d’ébriété à la sortie d’un bar

Ensuite, vers 3 h 15 du matin le dimanche 2 février, les policiers ont reçu des informations à l’effet que le conducteur d’une camionnette venait de quitter le stationnement d’un bar du boulevard Frontenac Ouest en direction ouest et qu’il pourrait être sous l’effet de l’alcool. Les patrouilleurs ont localisé un véhicule correspondant aux informations reçues et ont procédé à l’arrestation d’un résident de Saint-Adrien-d’Irlande âgé de 23 ans qui présentait des signes d’ébriété. Les échantillons d’haleine recueillis dans l’éthylomètre ont indiqué des taux supérieurs au double de la limite légale. Avant d’être libéré par voie de sommation, l’homme a vu son permis de conduire être suspendu pour 90 jours et son véhicule être saisi pour de 30 jours.

Il se livre à des voies de fait sur un policier

Finalement, dans la soirée du dimanche 2 février vers 22 h 15, l’attention d’un patrouilleur a été attirée par un véhicule qui circulait dans le stationnement du Canadian Tire. Le conducteur, un résident de Lac-Mégantic âgé de 28 ans, a démontré des signes d’intoxication à l’alcool lors de son interception sur le boulevard Frontenac Est et il a été arrêté. Les échantillons d’haleine recueillis dans l’éthylomètre ont indiqué des taux de près du triple de la limite légale. Avant d’être libéré par voie de sommation, le permis de conduire du contrevenant a été suspendu pour 90 jours et son véhicule a été saisi pour 30 jours. De plus, l’individu s’est livré à des voies de fait sur un policier en lui assénant un coup de pied au tibia lors de la fouille incidente à l’arrestation.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des