L’Assurancia encore victime des Pétroliers

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia encore victime des Pétroliers
Maxime Lecours a connu la meilleure saison de sa carrière dans la LNAH avec 21 buts et 30 passes en 36 parties. (Photo : Jade Ampleman)

L’Assurancia de Thetford avait la chance dimanche de venger son échec de 6-3 survenu cinq jours plus tôt, mais c’est avec une défaite de 6-5 face aux Pétroliers qu’il est reparti du Colisée de Laval. L’équipe montre une fiche négative de cinq revers en six matchs contre la formation lavalloise cette saison.

Accusant un retard de 2-0 après 20 minutes, l’Assurancia est revenu en force à la période médiane et est retourné au vestiaire avec une avance de 4-2. C’est au dernier tiers que tout s’est gâché alors que les locaux ont inscrit quatre buts, dont celui qui a brisé l’égalité de 5-5 avec 39 secondes au cadran.

Outre la défaite, c’est l’arbitrage qui retenait l’attention après la partie. «Ç’a été très spécial quand on a fait 4-2. On aurait dit que la foule avait décidé de changer ça de bord et l’arbitre en question fonctionnait beaucoup au son. Aussitôt que la foule criait, il levait le bras même s’il n’avait pas vu le geste. Dans notre ligue, avec le gros calibre qu’on est rendu, on ne peut pas vivre des affaires comme ça. On trouve ça très plate, mais ça fait partie de la vie», a indiqué Serge Cadorette.

Concernant le retour des Pétroliers, le vice-président hockey pointait le jeu de puissance de l’adversaire qui a généré quatre buts et l’inertie de son équipe. «On a certains joueurs qui ont décidé de ne pas patiner en troisième période et d’accrocher à la place. En deuxième, à cinq contre cinq, on aurait dit qu’ils n’étaient pas assez forts pour jouer contre nous, mais en troisième, on leur a laissé la chance de revenir. On avait le contrôle du match et les joueurs pensaient qu’il était à nous. On s’est laissés aller et on ne peut faire ça contre les Pétroliers de Laval.»

Auteur de deux buts, Maxime Lecours abondait dans le même sens. «L’émotion est montée un peu trop haut et on n’a pas été capable de la gérer. On s’entend que les arbitres ne nous ont pas aidés non plus. Des punitions ‘’tirées par les cheveux’’ qui nous ont fait mal. Ils ont marqué des buts et on l’a échappé», a indiqué le numéro 19 qui connaît de loin sa meilleure saison en carrière dans la LNAH. Il est passé près de réussir un second triplé en autant de matchs quand il est parvenu seul devant le gardien Francis Leclerc qui a refusé de céder.

Victoire coûteuse

Vendredi soir, l’Assurancia a disposé des 3L à Rivière-du-Loup par la marque de 6-3, mais cette victoire pourrait s’avérer très coûteuse puisque l’équipe a perdu les services du gardien Étienne Marcoux après seulement sept minutes en première période, victime d’une blessure à l’épaule.

Même si au moment d’écrire ces lignes, on ne connaissait pas l’étendue de la blessure, on s’attend à ce que celui qui domine au chapitre de la moyenne de buts alloués et du taux d’efficacité dans le circuit Lefort soit absent pour un minimum de quatre semaines. Pendant son absence, c’est Philippe Cadorette qui va se taper le gros du boulot devant le filet.

Maxime Lecours a dirigé l’attaque des siens avec trois buts et une aide. C’était la seconde fois cette saison qu’il enfilait trois buts dans un match. La première remontait au 6 décembre contre les Marquis de Jonquière.

Mais ce qui importait le plus à ses yeux, c’était la victoire. «On a joué serré. On n’a pas donné beaucoup de chances. En troisième, c’est sûr que le jeu s’est ouvert un petit peu, mais on a marqué de gros buts. Même si on avait un alignement réduit, les gars élèvent leur jeu d’un cran et on gagne de gros matchs, ce qui est très important pour le classement.»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des