Place aux séries pour l’Assurancia

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Place aux séries pour l’Assurancia
Étienne Marcoux en était à son premier départ samedi depuis sa blessure survenue le 14 février. Il a démontré qu’il était rétabli en repoussant 35 des 37 lancers des Marquis. (Photo : Jade Ampleman)

L’Assurancia de Thetford s’est assuré du championnat de la saison régulière, vendredi, même s’il s’est incliné 3-2 en prolongation contre les Marquis à Jonquière. Le point récolté, jumelé au revers des Pétroliers de Laval en prolongation à Sorel-Tracy, a fait qu’il a pu savourer son deuxième titre consécutif. Le lendemain à domicile, la formation thetfordoise a conclu son calendrier régulier en défaisant les Marquis 9-2 dans un match sans importance pour les deux équipes.

À compter de vendredi, l’Assurancia croisera le fer avec le Cool-FM de Saint-Georges. Le premier affrontement aura lieu Centre Mario Gosselin et dès le lendemain, les deux clubs s’affronteront au Centre sportif Lacroix-Dutil. La dernière fois que les deux formations se sont rencontrées lors de l’après-saison remonte en 2018 dans la courte série deux de trois de repêchage. Pour une confrontation dans une série quatre de sept, il faut retourner au printemps précédent où l’Assurancia l’avait emporté en cinq rencontres.

Même s’il y a 22 points qui séparent les deux équipes au classement, tous les joueurs s’entendent pour dire que ce sera un affrontement très intense. «Ce sera une série physique et serrée. Chaque fois qu’on les a rencontrés, ç’a été des matchs de séries. Ce sera intéressant», a noté Alexandre Tremblay.

La rivalité entre les deux villes du circuit Lefort ne date pas d’hier et les spectateurs devraient avoir droit à un spectacle relevé. «Ce sera une très bonne série. Il y a une rivalité entre les deux équipes. On s’attend que ce soit une série très physique. Chaque petite chose sera importante et c’est certain que chacun va élever son jeu d’un cran», a mentionné Christophe Losier.

Pour Hugo Carpentier, c’est une formation qui n’est pas facile à affronter. «C’est une équipe qui nous attend à la ligne bleue avec cinq joueurs aussitôt qu’elle prend un but d’avance et qui ne donne pas beaucoup de surnombres. Elle joue bien défensivement et protège l’enclave, mais de notre côté, la seule chose à faire, c’est essayer d’aller chercher le gros but pour prendre les devants, ce qui va les forcer à ouvrir le jeu.»

Le défenseur Pierre-Luc Lessard affirme qu’il va falloir jouer pendant 60 minutes. «On sait qu’ils vont fermer la zone neutre comme ils le font depuis quelques mois. Ils protègent très bien leur enclave comme on a pu le constater lors de notre dernier match contre eux, mais c’est à nous de jouer intelligemment. La clé de la série sera de jouer derrière leurs défenseurs et pendant 60 minutes. Quand on joue 60 minutes, ça va bien et quand on ne le fait pas, on se bat nous-mêmes.»

Cette série aura une saveur différente pour le défenseur Dylan Labbé, originaire de Saint-Georges. «Je suis super excité de jouer devant ma famille et mes amis. C’est toujours une bonne rivalité contre Saint-Georges. On va devoir imposer notre tempo en partant et être physiques.»

La saison de rêve de Maxime Lecours

Maxime Lecours a bouclé la dernière saison avec une fiche de 21 buts et 51 points, ce qui lui confère le troisième rang des meilleurs pointeurs de la Ligue nord-américaine de hockey. Il est le premier à atteindre le plateau des 50 points depuis les 57 récoltés par Michel Ouellet dans l’uniforme de l’Isothermic en 2013-14.

Il a donné tout le crédit à ses compagnons de trio. «Depuis le début de la saison, les efforts sont à la bonne place, mais il faut donner le mérite à mes compagnons de trio. Oui, 21 buts, mais pour l’ensemble de l’équipe, on a fait quelque chose d’exceptionnel.»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des