Régions éloignées et frontière américaine : mise en place de contrôles policiers

Régions éloignées et frontière américaine : mise en place de contrôles policiers
Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec

Des points de contrôle policiers seront installés à partir de 16 h samedi aux entrées et aux sorties des régions éloignées, soit le Bas-St-Laurent, l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le Nunavik et les Terres-Cries de la Baie-James, afin d’éviter les déplacements non essentiels. L’objectif est de mieux protéger les populations plus vulnérables de ces endroits.

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, remplaçait aujourd’hui François Legault lors du point de presse quotidien alors que ce dernier prenait une première journée de repos depuis le début de la crise.

Mme Guilbault a également rappelé qu’il était important d’éviter les déplacements entre régions, peu importe lesquelles.

Par ailleurs, des points de contrôle policiers sont installés depuis 9 h ce matin à la frontière américaine afin d’informer les arrivants, principalement les snowbirds, à propos des mesures à respecter. À ce sujet, la vice-première ministre a précisé les obligations en ce qui a trait à la Loi sur la mise en quarantaine. Ainsi, les personnes revenant de l’étranger doivent absolument se mettre en quarantaine chez eux, sans sortir, et ce, pendant 14 jours. Aucune sortie n’est autorisée, ni pour faire une marche ni pour aller à l’épicerie. Rappelons qu’enfreindre cette loi pourrait entraîner des accusations au criminel, une amende salée et même une peine de prison.

Bilan de la journée

Quatre autres décès ont eu lieu au Québec dans les 24 dernières heures en lien avec la COVID-19, ce qui porte le nombre à 22.

La province a atteint les 2498 cas, une augmentation de 477 par rapport à la journée précédente. La Chaudière-Appalaches compte 80 cas, en hausse de 7.

164 personnes sont hospitalisées, dont 57 aux soins intensifs.

43 589 analyses sont revenues négatives, alors que 6757 personnes attendent encore leur résultat.

Enfin, Geneviève Guilbault a souligné que les chiffres annoncés sont une preuve de plus qu’il faut poursuivre scrupuleusement les conseils de la direction de santé publique.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
0
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Rappelons que le 28 mars dernier, le gouvernement du Québec avait établi des points de contrôle d…, soit celles du Bas-St-Laurent, de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord, du Nord-du-Québec, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, du Nunavik et des Terres-Cries de la Baie-James. […]