« Derrière les chiffres, il y a des êtres humains, des gens qui souffrent, des familles qui s’inquiètent »

« Derrière les chiffres, il y a des êtres humains, des gens qui souffrent, des familles qui s’inquiètent »
Geneviève Guilbault

Lors de la conférence de presse quotidienne du gouvernement du Québec, la vice-première ministre Geneviève Guilbault a rappelé une fois de plus l’importance de respecter les consignes de la santé publique alors que le bilan dans la province se fait de plus en plus lourd.

En effet, 14 autres décès ont été confirmés en lien avec la pandémie de la COVID-19, portant le nombre total à 75.

Le Québec fait état de 896 nouveaux cas positifs (6997 au total). La Chaudière-Appalaches compte quant à elle trois nouveaux cas (139 au total).

478 personnes sont présentement hospitalisées (+49), dont 130 aux soins intensifs (+8).

« On a aujourd’hui des chiffres somme toute encourageants du côté des hospitalisations quand on regarde le ratio par rapport au nombre de cas, mais c’est toujours difficile d’entendre quotidiennement ces statistiques. Derrière les chiffres, il y a des êtres humains, des gens qui souffrent, des familles qui s’inquiètent. Il y a aussi nos anges gardiens qui sont au front pour soigner les malades. Ce que nous pouvons faire de mieux pour eux c’est de s’assurer que tout le monde respecte à la lettre les consignes de santé publique », a affirmé Geneviève Guilbault en soulignant que ces consignes sont loi et que les forces policières sont là pour les appliquer.

Cette dernière a aussi invité la population à dénoncer et à signaler aux forces de l’ordre le non-respect des consignes. Elle a aussi souligné qu’il était important de ne pas mentir et de le dire aux policiers si les gens ont des symptômes et qu’il y a interaction avec eux.

Des points de contrôle dans deux nouvelles régions

La vice-première ministre a annoncé que deux nouvelles régions seront fermées aux déplacements non essentiels par la mise en place de points de contrôle policiers. Il s’agit de Charlevoix et de la ville de Rouyn-Noranda.

D’autres points avaient déjà été établis dans plusieurs régions du Québec, soit celles du Bas-St-Laurent, de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord, du Nord-du-Québec, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, du Nunavik, des Terres-Cries de la Baie-James de l’Outaouais, des Municipalités régionales de comté (MRC) d’Antoine-Labelle et d’Argenteuil, des territoires d’Autray, de Joliette, de Matawinie et de Montcalm ainsi que de l’agglomération de La Tuque.

La transmission communautaire s’installe au Québec

Le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a indiqué que la transmission communautaire s’installe maintenant dans tout le Québec, particulièrement dans les villes ayant une plus grande population. Il a donc annoncé que la santé publique recommande de considérer l’ensemble de la province comme ayant de la transmission communautaire. C’est-à-dire qu’il y a encore des gens revenant de voyage pouvant l’introduire, mais le facteur principal d’acquisition de la maladie est au Québec actuellement.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
1
Rachel Laflamme
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Rachel Laflamme
Invité
Rachel Laflamme

sa serais bien de savoir quesqui en es pour Thetford-mines