L’automobile et l’après Covid-19

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
L’automobile et l’après Covid-19

Beaucoup d’analystes dans différents domaines le confirment, le monde va changer suite à cette pandémie de Coronavirus. Impossible de dire exactement comment et si ces effets seront durables, mais une chose est sûre, il va y avoir des changements. Dans le monde automobile, ces transformations vont prendre plusieurs formes.

Virage technologique

Depuis quelques années maintenant, les constructeurs automobiles investissent massivement dans les véhicules électriques et l’autonomie. La dernière année a vu se succéder une pluie de milliards de dollars pour prendre le virage vert et autonome. Il est clair que tous les objectifs dans ce domaine seront repoussés de quelques années. La pandémie actuelle coûte une fortune aux constructeurs et la survie de certains comme L’Alliance Nissan-Renault ou BMW est menacé. Volkswagen, simplement pour payer ses factures mensuelles doit allonger 3 milliards d’Euros. Les grandes compagnies ont des réserves qui peuvent varier de 35 à 50 milliards de dollars. On peut donc supposer qu’une crise de quelques mois ne pose pas de trop grands défis. Toutefois, tout le monde va se retrouver en mode survie par la suite et l’argent va servir à des plans de redressement et non à des investissements dans des technologies futurs. Dans le même souffle, il faut s’attendre au report et même à l’annulation de certains modèles pour les mêmes raisons financières.

Retrouver la confiance des consommateurs

Les consommateurs auront eux aussi à se refaire une santé financière et il y a fort à parier que le premier réflexe ne sera pas d’aller faire l’achat d’un véhicule. Il faudra attendre quelques mois et peut-être plus avant de reprendre un rythme normal de vie. Toute la chaîne de distribution automobile doit se préparer à cette réalité. Du fournisseur de pièces au concessionnaire, la machine va tourner au ralenti tant et aussi longtemps que la confiance des consommateurs ne sera pas revenue. Il y a aussi fort à parier que l’attrait d’un véhicule électrique sera moins grand en raison de son prix encore plus élevé que la moyenne qui le met hors de portée de plusieurs ménages et le prix de l’essence qui vient de chuter radicalement et qui risque de rester bas pour un certain temps en raison de la baisse de la demande.

Travailler autrement

Il faudra aussi réapprendre les méthodes de travail, se préparer à garder de plus grand inventaire en cas de crise et des méthodes de travail qui favorisent la distanciation qui risque de rendre les opérations plus longues. Bref, il y aura des changements réels qui vont changer le monde dans lequel nous vivons et ce sera sans doute pour le mieux.

L’article L’automobile et l’après Covid-19 est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des