Mont Adstock : une saison exceptionnelle malgré la fin prématurée

Mont Adstock : une saison exceptionnelle malgré la fin prématurée
L’école de glisse a connu une hausse de 30 % de ses inscriptions. (Photo : gracieuseté - Mont Adstock)

La station récréotouristique du Mont Adstock a de nouveau connu une bonne année en 2019-2020 avec une augmentation de 28 % de ses revenus. Dans les deux dernières saisons, elle a d’ailleurs enregistré une hausse de 72 %.

« C’est au-delà de nos espérances. Nous en avons eu une belle l’an passé et nous nous attendions à la même chose cette année en raison de l’engouement de l’an dernier, mais avec la température que nous avons eue et les conditions, ce fut vraiment génial », a affirmé le directeur général de la station, Mathieu Desmarais.

Le Mont Adstock a notamment vu ses revenus de billetterie à la hausse de 15 %, alors que ceux pour les abonnements ont augmenté de 10 %. « Normalement, une station de ski voit des croissances de 5 à 8 % lors de bonnes saisons, donc c’est mieux que nous espérions. Même à l’école de glisse, nous avons eu 30 % plus d’inscriptions. Ce sont nos skieurs du futur alors c’est une bonne nouvelle », a soutenu le directeur général.

Photo gracieuseté – Mont Adstock

La pandémie de la COVID-19 a cependant mis un terme prématurément à la saison. Avec trois semaines de plus, les chiffres auraient certainement été encore meilleurs. « Évidemment, nous comprenons la situation et nous avons fermé comme le demandait le gouvernement. Nous avons malheureusement eu de gros événements qui ont été annulés, soit le Défi ski Leucan, la soirée d’humour et le cochon alpin. »

Concernant l’activité prévue au profit de Leucan, la station avait quand même réussi à amasser plus de 46 000 $ pour la cause. Cet argent sera entièrement redistribué à l’organisme. De plus, ce n’est que partie remise puisque tous ces événements auront lieu l’an prochain.

La Coopérative de solidarité récréotouristique du Mont Adstock a connu des difficultés financières par le passé, mais selon Mathieu Desmarais, avec les résultats des deux dernières années, c’est maintenant du passé et la station ne va que vers l’avant.

Ce dernier est enchanté de constater que les gens de la région redécouvrent leur montagne depuis deux ans et que la station redevient un lieu de rassemblement pour le plein air et les activités de fin de soirée.

Nouveautés appréciées

La nouveauté la plus appréciée a été celle des nouvelles pistes familiales. « Nous avons ouvert quatre pistes moins abruptes du côté est de la montagne. Nous avons donc attiré de nouveau skieurs et les personnes plus âgées se sentaient plus confortables de venir ici. Ça explique en partie l’augmentation à la billetterie », a mentionné le directeur.

L’offre de blocs de deux et de quatre heures, et ce, en tout temps, a eu la cote auprès des amateurs. Auparavant, ceux-ci n’étaient disponibles qu’en après-midi. Cela a été possible grâce au nouveau système de billetterie avec carte rechargeable. « En plus d’être plus rapide, ce système nous permet aussi de mieux identifier d’où viennent nos skieurs et quelles sont nos heures d’achalandage. Cela nous aide du côté marketing et pour prévoir nos effectifs », a souligné Mathieu Desmarais.

Photo gracieuseté – Mont Adstock

À venir

Le Mont Adstock poursuivra au cours de la prochaine année la deuxième phase de son projet d’enneigement afin d’améliorer cet aspect et la qualité des pistes ainsi que pour lui permettre d’ouvrir le plus rapidement possible en début de saison.

La station prévoit également développer ses sous-bois pour y ouvrir trois à quatre nouvelles pistes. « Ce serait un très bel ajout. Les gens, et c’est mon cas aussi, aiment de plus en plus skier en sous-bois. Nous voulons aussi développer notre nouveauté de cette année, les pistes de randonnée alpine. Nous avions 2,4 kilomètres de sentiers et nous voulons monter cela à 5 kilomètres pour avoir accès au sommet. Le hors-piste, ça fonctionne très bien dans les autres stations. Nous sommes rendus là et nous avons le terrain parfait pour ça », a expliqué le directeur.

Enfin, l’objectif du Mont Adstock est de devenir une station quatre saisons. « Cet été, nous prévoyons travailler les sentiers pédestres et de raquette. Nous voulons que la Fête des couleurs continue à être un incontournable pour la région. Cette année, nous avons eu environ 2500 visiteurs par jour, mais nous voulons nous rendre à 3000. La beauté de notre montagne, c’est aussi le panorama en haut à 360 degrés. Elle est d’ailleurs considérée comme l’une des plus belles parmi les stations de ski du Québec à ce chapitre. Nous devons miser là-dessus », a conclu Mathieu Desmarais

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des