Un impact important pour les commerces de proximité

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Un impact important pour les commerces de proximité
Le nouveau président de la Chambre de commerce de Disraeli et des environs, Éric Labonté (Photo : Gracieuseté)

La Chambre de commerce de Disraeli et des environs a annoncé récemment la nomination d’Éric Labonté au poste de président de son conseil d’administration. L’homme d’affaires tentera de mettre son expertise à profit afin d’accompagner la centaine de membres en cette période de crise sanitaire.

Bien qu’il soit difficile de prédire le nombre de fermetures possibles, M. Labonté estime que cette pause de l’économie québécoise en cours depuis les dernières semaines aura un impact important sur la santé financière des commerces de proximité et des industries manufacturières du secteur sud de la MRC des Appalaches.

« Nous sommes dans un secteur qui vit des difficultés au niveau social et économique depuis plusieurs années. C’est certain que la COVID-19 nous fait encore plus mal. Si je regarde mon usine qui fabrique des aspirateurs centraux, j’ai perdu 95 % de mon chiffre d’affaires. La construction repart, mais nous sentons que les consommateurs seront très prudents. Les produits complémentaires dans une maison, comme un aspirateur centralisé, ça devient moins la priorité », a mentionné Éric Labonté au Courrier Frontenac.

À son avis, il est primordial que cette partie du territoire ait accès aux mêmes outils de développement économique qu’ailleurs dans la région et dont il qualifie de fondamentaux. « Quand tu exploites un restaurant à Thetford Mines, branché sur le gaz naturel, c’est beaucoup moins dispendieux que le propane que nous utilisons ici. Le coût en énergie est complètement différent, nous parlons facilement de 30 % de moins. »

Éric Labonté a indiqué avoir l’intention de mener ce dossier au cours des prochains mois afin que le secteur sud puisse lui aussi être desservi. À son avis, cela aiderait grandement les entreprises déjà présentes, mais aussi d’autres qui aimeraient s’implanter dans la région. « C’est un dossier qui est au stade embryonnaire, mais j’en parle beaucoup. J’en ai déjà discuté avec plusieurs élus du coin. Nous allons mesurer l’intérêt du gaz naturel à partir d’East Angus jusqu’à Saint-Joseph-de-Coleraine. »

La couverture cellulaire et l’accès à Internet haut débit font également partie des problématiques que le nouveau président de la chambre de commerce trouve déplorables.

Par ailleurs, M. Labonté croit qu’il devient de plus en plus prioritaire de s’attarder au déchirement de la région, faisant notamment référence à la carte électorale provinciale actuelle. « Le secteur de Disraeli a souvent servi de point de séparation dans le passé. À titre d’exemple, nous ne sommes pas dans le même comté que les gens de Thetford Mines avec qui nous vivons dans le quotidien. De plus, autour du lac Aylmer il y a trois MRC. Ça devient difficile quand le moment arrive de travailler ensemble. C’est ultra compliqué, alors imaginez en temps de pandémie. Nous avons besoin d’avoir une cohésion dans l’ensemble du secteur, sinon nous ne nous en sortirons pas et nous travaillerons en double », a exprimé Éric Labonté.

Événements annulés

Notons que la Chambre de commerce de Disraeli et des environs a décidé d’annuler les activités qui étaient prévues à son calendrier afin de respecter les directives gouvernementales en vigueur. Ainsi, la première édition de la bénédiction de bateaux, le souper du printemps et les repas-conférences n’auront pas lieu. L’assemblée générale annuelle qui devrait se tenir en mars dernier est reportée à une date ultérieure. Celle-ci sera connue aussitôt que la situation le permettra.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires