Le Festival Promutuel de la relève est annulé, mais…

Le Festival Promutuel de la relève est annulé, mais…
(Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite))

L’interdiction de rassemblements et les mesures de distanciation physique ont contraint nombreux événements estivaux à les reporter ou à les annuler tout simplement. Le Festival Promutuel de la relève de Thetford Mines ne fait pas exception. L’organisation a en effet annoncé aujourd’hui que la 27e édition n’aura pas lieu en 2020… du moins sous sa forme habituelle.

Le nouveau président du comité, Charles Morin, a avoué que cette annulation est très décevante tout en précisant que c’était inévitable étant donné la situation actuelle. Lorsque les mesures de confinement ont commencé, les détails étaient sur le point d’être dévoilés.

« Nous étions sincèrement prêts et en plus nous avions une magnifique programmation. Nous avions révisé certains éléments pour améliorer l’expérience, mais nous ne pouvions pas faire autrement », a-t-il affirmé en entretien avec le Courrier Frontenac.

L’organisation a évalué la possibilité de déplacer l’événement, par exemple en septembre, mais rien ne garantissait que les rassemblements pourront être permis à ce moment et selon le président, ils ne le seront probablement pas. « C’était mieux pour nous en fin de compte de l’annuler et de le reporter à l’an prochain. »

Les organisateurs évaluent néanmoins des possibilités afin de présenter une forme d’événement musical cette année. Le projet étant encore très embryonnaire, Charles Morin ne pouvait pas donner beaucoup de détails pour le moment.

« Dans les alternatives que nous sommes en train d’analyser, il y en a plusieurs. Pourrions-nous le faire en ligne, à distance? Par exemple, j’ai écouté une entrevue des 2 Frères et ils racontaient qu’ils prévoient tenir un spectacle où les gens seront dans leurs voitures et se rassembleront dans un stationnement. Nous n’avons pas l’idée exacte, mais chose certaine, le Bureau de gestion des événements travaille très fort pour que nous puissions présenter quelque chose de musical aux citoyens en 2020 et pouvoir dire que la 27e édition a eu lieu », a-t-il souligné en précisant cependant que l’organisation ne pouvait rien garantir puisque les choses changent trop rapidement.

Par ailleurs, il est important de mentionner que son annulation n’aura pas d’impact financier sur le festival étant donné qu’il avait prévu le coup avant de prendre des engagements importants. De plus, les ministères ont annoncé qu’ils maintenaient le financement pour ce type d’événement.

Nouveau comité

Un nouveau comité organisateur a été formé il y a quelques mois alors que plusieurs personnes qui étaient là pour certaines depuis plus de 25 ans ont décidé de quitter l’aventure. Charles Morin, qui en faisait déjà partie depuis six ans, est devenu président du festival et prend ainsi la relève de Michel Verreault.

La directrice générale du Comité de spectacles de Thetford Mines (Spect-Art), Claudia Blanchette, s’est jointe à l’équipe et apportera son expertise en ce qui a trait à la programmation. William Bisson, Cindie Gagnon (bars et approvisionnement), Caroline Poulin (communications), Jean-Philippe Rousseau (organisation du site), Charles Samson (finances), Jamee St-Hilaire (relations partenaires), Mario Turcotte ainsi que le Bureau de gestion des événements et ses représentants, Vincent Vachon et Franchesko Côté, font aussi partie du comité.

Mentionnons que plusieurs membres sortants ont accepté d’agir à titre de consultants afin d’assurer la transition.

Questionné à savoir quels étaient les plans pour le Festival de la relève dans le futur, Charles Morin a notamment confirmé que l’objectif est de maintenir l’événement au centre-ville. « Il y a sa place et il l’aura toujours. C’est le point de rassemblement que se donnent les gens chaque année. Puis, nous sommes conscients qu’il s’agit d’un gros moteur économique. Quand il a lieu, la ville bouge beaucoup et les restaurants sont bondés. Il a sa place plus que jamais en région. »

Le nouveau comité organisateur souhaite notamment diversifier davantage la programmation. « Nous voulons nous tourner encore plus vers la relève, qu’elle soit de la région ou d’ailleurs. C’était l’une de nos idées principales. Nous avions aussi pensé à plusieurs changements pour que l’événement puisse attirer les gens malgré la pluie. Nous avions regardé certaines options pour des emplacements musicaux aménagés pour cela. Ce sera toutefois dévoilé en 2021 », a expliqué Charles Morin.

Le comité est déjà au travail en vue de l’an prochain. Au cours des prochains mois, un suivi sera effectué auprès des artistes et des fournisseurs qui avaient été approchés afin d’évaluer la possibilité d’un report.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sandra
Sandra
5 mois

Une bonne nouvelle pour les résidents qui subissent un vacarme invivable depuis des années et sans parler des commerçants du centre-ville qui endossent des pertes énormes avec ce festival. Le centre-ville est trop souvent fermé à la circulation et ne le rend absolument pas attrayant pour le magasinage. Le monde qui y vient ne consomme pas et j’ aimerai connaître le taux de retour au centre-ville des gens venant de l’ extérieur….Le centre-ville devient un mouroir d’entreprises. Quant à l’ entretien, c’ est sans parler des bancs de neige, pendant des jours, l’hiver qui nous empêchent de sortir de nos véhicules…. Bref tout est réuni pour faire mourir les commerces et ce n’ est pas les dizaines de milliers de dollars injectés pour accrocher des guirlandes de fanions ou de lumières suspendues qui inverseront le problème, il faut un changement radical de politique (s). Et un des premiers changements serait de tenir ce festival ailleurs, ce n’ est pas la place qui manque à Thetford.