Une ouverture au ralenti dans les garderies

Une ouverture au ralenti dans les garderies
Geneviève Guilbault

La vice-première ministre du Québec Geneviève Guilbault a déclaré lors du point de presse quotidien du mercredi 6 mai qu’il fallait se rendre à l’évidence, les garderies ne pourront pas rouvrir leurs portes à 100 % de leur capacité d’avant la crise. On s’attend plutôt à 30 % dès la semaine prochaine et à une augmentation progressive par la suite.

« Nous sommes conscients que cela peut compliquer les choses pour certains parents, mais nous sommes faces à une situation exceptionnelle qui amène des conséquences exceptionnelles et certains désagréments. On remercie les parents d’être compréhensifs à l’égard du fait qu’ils devront composer avec cet enjeu logistique supplémentaire », a affirmé Geneviève Guilbault.

Cette dernière a souligné qu’il faudra aussi s’adapter dans les écoles primaires où il y aura aussi un enjeu logistique. « On demande à tout le monde de se placer en mode solution. Si on fait tous notre bout de chemin, si on est tous solidaires et focalisés sur notre objectif de la réouverture graduelle des écoles, on va y arriver tous ensemble. Soyons indulgents et compréhensifs pour peut-être les petites difficultés logistiques qui devront être surmontées dans les premiers temps », a-t-elle soutenu en ajoutant que tout ne sera pas parfait dès le premier jour.

Le gouvernement a également clarifié l’information quant aux facteurs de risque associés à l’âge. Ainsi, les gens de moins de 70 ans pourront aller travailler sans risque important pour la santé, à condition de respecter les consignes entourant la distanciation et l’hygiène.

Enfin, la vice-première ministre a lancé un appel aux parents qu’ils commencent déjà à expliquer à leurs enfants la nouvelle façon de se comporter à la garderie et à l’école concernant la distance à maintenir, le lavage de main et la toux dans le coude.

31 millions $ pour la santé mentale

Québec a annoncé aujourd’hui l’octroi de 31 millions $ pour aider les gens en matière de santé mentale. L’objectif est de déployer plus de ressources afin d’intensifier l’offre en services psychosociaux et en santé mentale. Cela entraînera notamment l’embauche de professionnels travaillant dans le privé. D’autres actions ont aussi été ciblées. La ministre de la Santé, Danielle McCann, a invité les gens à ne pas hésiter à demander de l’aide.

Prisons : permissions de sortie

Mme Guilbault a indiqué qu’elle gardait un œil sur les centres de détention provinciaux, notamment à Bordeaux où un certain nombre de cas positifs à la COVID-19 ont été déclarés. Elle a rappelé que dès le début des mesures ont été prises comme la suspension des visites.

Elle a aussi annoncé que désormais, des permissions de sortie à des fins médicales seront accordées aux détenus à qui il reste moins de 30 jours à leur peine. Seulement ceux ayant commis des délits de faible niveau y auront droit. Mme Guilbault a voulu rassurer la population en précisant que les détenus ayant commis des crimes graves et violents ne seront pas éligibles.

Bilan

Le Québec fait état de 112 nouveaux décès, pour un total de 2510. La province compte maintenant 34 327 cas positifs (+910). 1840 personnes sont présentement hospitalisées (+19), dont 213 (-5) aux soins intensifs.

La Chaudière-Appalaches ne comprend qu’un seul nouveau cas de COVID-19 dans les 24 dernières heures, pour un total de 411 depuis le début de la crise. Le nombre de décès demeure à huit, alors que 305 personnes sont considérées comme rétablies.

La MRC des Appalaches (région de Thetford) n’a pas déclaré de nouveau cas et demeure à 27.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires