Pier-Olivier Roy est le 12e meilleur espoir pour le repêchage de la LHJMQ

Pier-Olivier Roy est le 12e meilleur espoir pour le repêchage de la LHJMQ
Pier-Olivier Roy (Photo : gracieuseté)

La Centrale de recrutement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a fait connaître la semaine dernière son classement en vue du repêchage qui aura lieu les 5 et 6 juin. Le défenseur d’Adstock Pier-Olivier Roy se trouve au 12e rang au total des meilleurs espoirs pour cet encan.

« Je suis content de voir que je suis classé 12e, mais en même temps c’est juste une liste, a indiqué le hockeyeur de 16 ans en entrevue avec le Courrier Frontenac. Ça se peut que je sorte 17e ou avant, donc je ne m’en fais pas trop avec ça. J’ai un objectif de sortir en première ronde, mais si j’ai à être choisi en deuxième ronde, ce n’est pas plus grave que ça. »

Il n’a pas de préférence en termes de destination, il souhaite avant tout se tailler une place dans sa future équipe dès sa première année et contribuer à ses succès. « Tout ce que je veux, c’est jouer junior l’année prochaine. Je serai prêt pour chaque partie. Peu importe ce qui arrive, il faut que je donne mon maximum à tous les matchs. »

Le défenseur gaucher se décrit comme un arrière possédant un bon coup de patin, capable de jouer plusieurs minutes et compétitionnant à chaque match. Il peut aussi bien appuyer l’attaque que défendre dans sa zone et il possède une bonne première passe. Son modèle dans la Ligue nationale de hockey (LNH) est le défenseur des Blue Jackets de Columbus, Zach Werenski.

Le hockeyeur adstockois, qui évoluait cette saison avec les Chevaliers de Lévis dans le Midget AAA, a joué son hockey mineur avec les Lynx de la Haute-Beauce jusqu’à la catégorie atome avant de s’aligner avec les Élites de Beauce-Appalaches dans le pee-wee et le bantam.

Une fin abrupte

La saison 2019-2020 a pris fin prématurément en raison de l’annulation des séries due à la pandémie de COVID-19. Son équipe menait 2 à 0 en quart de finale et était en bonne posture pour se rendre loin.

« Tous les gars étaient très proches les uns des autres et nous avons eu une très belle saison. Nous espérions que ça recommence. C’est plate que ça se soit terminé aussi tôt », a-t-il affirmé.

Pier-Olivier est tout de même satisfait de la saison qu’il a connue. En 42 matchs, il a inscrit deux buts et 30 mentions d’aide, le plaçant au premier rang de tous les défenseurs du circuit. Il a également montré un excellent différentiel de +21, soit le troisième meilleur de la ligue. En séries, il démontrait une fiche de quatre passes et un différentiel de +3 en cinq matchs.

Aux dires du jeune homme, son entraîneur Éric Bélanger, l’ancien attaquant de la LNH, a beaucoup contribué à ses succès. « Au début de l’année, je me faisais moins confiance. Mon coach m’a aidé de ce côté, alors grâce à lui j’ai pu connaître une belle saison», a-t-il conclu.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
0
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Relire notre entrevue réalisée avec Pier-Olivier à l’approche du repêchage […]