La Maison du Sacré-Cœur ne deviendra pas une maison des aînés

Par Carol Isabel
La Maison du Sacré-Cœur ne deviendra pas une maison des aînés
La Maison du Sacré-Cœur ne sera pas transformée en maison des aînés. Le député Lefebvre confirme cependant que le gouvernement a toujours l'intention de trouver une nouvelle vocation au bâtiment. (Photo : www.lanouvelle.net – Archives)

La Maison du Sacré-Cœur ne sera pas transformée en maison des aînés, mais le gouvernement reste favorable à une réutilisation du bâtiment alors qu’un mandat en ce sens a déjà été confié au CIUSSS MCQ de lui présenter un projet de services qui pourrait répondre aux besoins de la population.

Dans la foulée des annonces de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, c’est le député d’Arthabaska, Eric Lefebvre, qui a lui-même indiqué que le bâtiment de la Maison du Sacré-Cœur ne cadrait pas pour répondre au nouveau standard de qualité pour nos aînés en perte d’autonomie dans ce grand redressement des milieux d’hébergement, mais qu’il y a toujours une volonté de convertir le bâtiment pour d’autres services.

« Il faut être logique et réaliste. De ce que j’ai pu constater sur place, la grandeur des chambres et la largeur des corridors ne correspondent pas aux milieux de vie que nous voulons mettre en place », a souligné M. Lefebvre. « Je suis toujours persuadé qu’on doit lui trouver une vocation en lien avec la santé. C’est un dossier de longue haleine puisqu’il impliquera des sommes importantes pour la mise à jour du bâtiment. Pour le moment, il est un peu sur la voie d’accotement en raison du contexte actuel, mais nous y retravaillerons une fois la pandémie terminée. »

Réaction du maire

Le maire de Saint-Ferdinand, Yves Charlebois, comprend la position du gouvernement qui vise un concept différent pour les nouvelles maisons des aînés qu’il souhaite plus convivial, sur un même plancher et sans ascenseur, un peu à l’image de la ressource intermédiaire l’Amitié à Plessisville.

« L’important est de savoir que le CIUSSS continuera son travail pour trouver une nouvelle vocation à la Maison du Sacré-Cœur. Ça fait cinq ans qu’il n’y a rien comme activité. On peut se réjouir de savoir que le député parle toujours d’une réutilisation », mentionne-t-il.

D’autre part, le maire ajoute que rien n’empêche le gouvernement de considérer la municipalité de Saint-Ferdinand pour l’implantation de la maison des aînés dans le comté d’Arthabaska. « Nous venons d’acquérir 11 millions de pieds carrés de terrains. Ce n’est pas l’espace qui manque, et, avec vue sur le lac, s’il le désire. Victo a déjà plus de 200 millions $ d’investissements pour l’Hôtel-Dieu et Princeville, Plessisville et Lyster ont aussi des résidences du gouvernement. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires