Le temps presse pour l’industrie touristique de la région

Par Frédéric Desjardins
Le temps presse pour l’industrie touristique de la région
En Chaudière-Appalaches, le tourisme représente 310 millions $ en recettes annuelles. (Photo : Gracieuseté – Stéphanie Allard/Tourisme Chaudière-Appalaches)

Tourisme Chaudière-Appalaches salue la première phase de déconfinement de l’industrie touristique, annoncée à la fin mai par la ministre Caroline Proulx. Toutefois, le gouvernement devra en faire plus à court terme.

« Ce premier pas démontre qu’elle (Caroline Proulx) tient à son engagement qu’il y aura un été touristique. L’industrie attend avec impatience le calendrier pour la deuxième phase de déconfinement et le plan de soutien financier à l’industrie. Ils seront cruciaux afin que les entreprises puissent faire des choix et maintenir des emplois », dit Jean-François Lachance, président de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Sur l’aspect financier, il rappelle que les entreprises continuent de payer des taxes et frais fixes, qu’importe le niveau de clientèle. Tous les partenaires de l’organisme veulent participer à la relance économique.

« Pour assurer les emplois et recevoir les clients en respectant la distanciation sociale, ça va prendre des sous. La crise a déjà forcé plusieurs d’entre nous à s’endetter. Il va nous falloir une bouée pour garder la tête hors de l’eau », mentionne M. Lachance.

Selon lui, les Québécois auront besoin de se dégourdir après de longs mois de confinement. En 2020, la survie de l’industrie touristique dépendra grandement du tourisme intra-Québec.
« Les Québécois ont hâte de sortir. Le diable sera toutefois dans les détails afin que la population comprenne bien les balises de déplacement, d’hébergement, de divertissement, de restauration et de loisirs », affirme Jean-François Lachance.

Tourisme Chaudière-Appalaches interpelle donc Marie-Ève Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la région Chaudière-Appalaches, ainsi qu’Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, à encourager le premier ministre Legault pour qu’il vienne en aide à l’industrie touristique.

En Chaudière-Appalaches, le tourisme représente plus de 7500 emplois directs et indirects, ainsi que 310 millions $ en recettes annuelles.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des