COVID-19 : attention à une seconde vague à l’automne

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
COVID-19 : attention à une seconde vague à l’automne

Le Canada a pu aplanir sa courbe de contagion, mais elle pourrait retrouver son pic en cas de relâchement, ont annoncé l’administratrice en chef de la santé publique Dre Theresa Tam et son adjoint Dr Howard Njoo.

Selon les dernières données épidémiologiques et les projections que ces autorités ont présentées, la situation est encore fragile bien qu’elle soit «sous contrôle». Les experts redoutent les conséquences du retour de la population à la maison après l’été et l’avènement des maladies cycliques respiratoires. De plus, il n’y a toujours pas de vaccin ou de traitement disponible.

Le taux de reproduction réel qui permet de faire une évaluation du nombre de personnes infectées est relativement faible depuis au moins huit semaines a indiqué l’administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada, Howard Njoo.

Il redoute cependant que les Canadiens cèdent au relâchement sur les mesures telles que la distanciation et l’hygiène. «C’est sûr qu’on pourrait avoir une autre vague peut-être même dans deux ou trois semaines», a-t-il ajouté.

L’agence de la santé publique estime le nombre de cas déclarés de la COVID-19 au Canada entre 103 940 et 108 130 au 12 juillet 2020. Le nombre de victimes se situerait entre 8545 et 8865 à la même date.

Les experts s’accordent à constater un ralentissement de la maladie qui est désormais plus présente dans les régions à forte concentration démographique comme Toronto et Montréal.

Le premier ministre Justin Trudeau a précédemment salué ces projections, les jugeant «encourageantes». Il a également indiqué, autant que les administrateurs de santé, que ses points de presse n’auront plus un caractère quotidien.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des