Deux arrestations et perquisition en matière d’arme à feu et de stupéfiants

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Deux arrestations et perquisition en matière d’arme à feu et de stupéfiants
Une carabine de calibre 22 chargée et accompagnée de munitions, ainsi qu'une bonne quantité de stupéfiants ont notamment été saisis. (Photo : Gracieuseté)

Les policiers de la Sûreté municipale de Thetford ont procédé à une perquisition avec mandats en matière de trafic de stupéfiants et d’arme à feu dans un domicile de la rue Cyr Nord.

L’opération s’est déroulée le mercredi 1er juillet vers 5 h avec la collaboration du Groupe tactique d’intervention (GTI) et d’un maître-chien de la Sûreté du Québec, ainsi que des policiers du poste de la MRC des Appalaches. Elle a été réalisée à la suite de la validation et de la mise en commun de plusieurs informations reçues des auprès des deux services de police relativement au milieu des stupéfiants depuis juillet 2019.

Le Thetfordois Érice Doiron, 44 ans et connu des milieux policiers, a été arrêté. Ce dernier était en permission de sortie du Centre de détention de Québec au moment de la perquisition. Selon la Sûreté municipale, il avait été incarcéré en janvier 2020, puis libéré depuis la mi-mai. Il purgeait une peine d’emprisonnement à la suite d’une condamnation pour un dossier de conduite avec les capacités affaiblies et possession de stupéfiants survenu à Thetford Mines en novembre 2018.

L’individu a comparu par voie téléphonique le mercredi 1er juillet et il est demeuré détenu au Centre de détention de Québec. Il était de retour au palais de justice de Thetford Mines le jeudi 2 juillet, où une accusation de possession d’une arme à feu prohibée a été déposée à son endroit. Il demeurera détenu jusqu’à la prochaine étape des procédures fixée au lundi 13 juillet.  De possibles accusations en lien avec le trafic de stupéfiants pourraient être déposées à ce moment.

La conjointe de Doiron, Stéphanie McCrea, a également été arrêtée sur place, puis interrogée. La femme de 28 ans était elle aussi connue des milieux policiers. Les premiers éléments d’enquête recueillis portent à croire qu’elle s’adonnait elle aussi au trafic de stupéfiants.  Elle a comparu par voie téléphonique le même jour sous une accusation de trafic de stupéfiants et elle est demeurée détenue au Centre de détention de Québec. La date de son enquête sur remise en liberté au palais de justice de Thetford Mines n’est pas connue pour le moment.

Liste sommaire des items saisis

– Des téléphones cellulaires;

– Une somme de 2355 $ en argent comptant;

– Une machette et une hache;

– Un appareil à impulsion électrique (Taser);

– Plus de 150 grammes de cannabis;

– Diverses substances à être analysées;

– Une carabine de calibre 22 chargée, accompagnée de munitions;

– Plus de 5200 comprimés apparentés à de la méthamphétamine.

Des échantillons des substances saisies seront envoyés aux laboratoires de Santé Canada qui en préciseront la nature exacte. Les rapports d’analyse seront soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui déterminera les accusations supplémentaires appropriées le cas échéant. De plus, les armes saisies seront analysées par le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale (LSJML) afin d’en déterminer la nature exacte, dans le but de porter les accusations appropriées.

Cette enquête a été amorcée grâce à des informations reçues du public de façon confidentielle. La Sûreté municipale de Thetford Mines invite toute personne désirant transmettre des informations concernant les armes à feu, le trafic de stupéfiants ou l’approvisionnement en cannabis illicite à le faire en toute confidentialité en composant le 418 338-0111 et en demandant la Division des enquêtes criminelles.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des