Une victoire des Blue Sox au goût amer pour les partisans

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Une victoire des Blue Sox au goût amer pour les partisans
Dany Paradis-Giroux a lancé les cinq dernières manches et a inscrit sa première victoire en saison régulière dans la LBMQ. (Photo : Nathalie Miclette)

La victoire de 9-7 vendredi dernier des Blue Sox de Thetford sur le Cactus de Victoriaville a laissé un goût amer aux 353 partisans qui avaient pris place au stade Desjardins. Après avoir salué le dernier retrait du match, l’annonceur maison a jeté une douche froide en mentionnant que la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ) suspendait ses activités jusqu’à nouvel ordre.

La raison qui force la LBMQ à prendre cette décision, c’est le litige qui concerne le nombre de spectateurs autorisés dans les stades. Ce que le commissaire du circuit Daniel Bélisle a expliqué, c’est qu’au début, il n’y avait aucune limite de spectateurs tant que la distanciation de deux mètres était respectée. Puis, les villes ont reçu une missive comme quoi la limite était de 50 personnes. « Aucune équipe ne peut arriver compte tenu des dépenses que chaque match implique », a insisté le commissaire.

Le propriétaire des Blue Sox, François Lécuyer, était aussi déçu de la situation. « Tout ce qui sort comme décret, c’est toujours ambigu. Est-ce 50, 100, 250? Les Municipalités peuvent interpréter d’une façon ou d’une autre, mais ce qu’on a reçu, ce n’est pas ambigu. Que tu sois dans un stade de 7000 personnes ou de 200, ce sont 50 personnes, ce qui est ridicule. Ça ne paie même pas les arbitres et les balles. Ça prend des directives pour les stades extérieurs qui pourraient accueillir aux deux tiers de leur capacité », a-t-il avancé comme exemple.

L’entraîneur des Sox, Jean-Michel Bédard, était désappointé de ce qui arrive. « On ne s’attendait pas à ça dans le sens qu’on ne croyait pas que ça s’appliquait à nous vu que c’est dehors. On l’a appris en même temps que tout le monde. On avait hâte de commencer à jouer et on remporte deux gros matchs en partant. Là, ça coupe comme ça, mais on n’a pas le choix de se plier à la demande de la ligue. »

Daniel Bélisle souhaite qu’une solution soit trouvée assez rapidement puisque la saison est déjà écourtée. « Ça prend des règles claires et précises et que tout soit logique. Après ça, on va tout faire pour satisfaire la Santé publique et respecter les normes pour que tout le monde soit content. On ne veut pas se limiter à 50 personnes et devoir refuser celles qui seraient les 51e et 52e. Notre but, c’est d’offrir du baseball à nos partisans. »

Belle remontée

On ne peut passer sous silence la belle remontée des locaux dans la victoire de 9-7 vendredi. Victoriaville s’est donné une priorité de cinq points dès son premier tour au bâton contre le partant Lucas Serafin. « Lucas n’est pas un lanceur de balles rapides. C’est un lanceur qui place sa balle avec de bons effets. Ses tirs étaient un peu hauts dans la zone des prises, surtout son changement de vitesse avec lequel il déjoue les frappeurs », a admis Jean-Michel Bédard.

Les Sox ont commencé leur remontée avec trois points en quatrième manche et six autres en sixième face à la recrue Vincent Ruel. Dany Paradis-Giroux, qui s’est amené en relève à partir de la troisième manche, a mérité la victoire. Il a liquidé les 12 premiers frappeurs à lui faire face avec seulement 34 lancers. Si la situation se clarifie pour permettre la reprise des activités, les Blue Sox seront du côté de Victoriaville vendredi et accueilleront les Brewers de Montréal dimanche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires