Nous sommes présentement en dérive démocratique

Opinion
Nous sommes présentement en dérive démocratique
Opinion

Le parlement est fermé et devrait rester ouvert en cette période exceptionnelle afin de permettre aux 125 députés de s’exprimer.

Les députés sont obligés de suivre la ligne du parti, ne rendent plus leurs appels et ne savent pas quoi faire face à la population…

Nos médias sont inondés de publicités gouvernementales afin d’être complaisants…

Il est impossible que nos 125 députés soient tous d’accord avec la gestion de cette crise…

Nos policiers sont mal à l’aise d’intervenir…

Certaines décisions telles que le port du masque sont prises « à la va-vite » et sans consultation. Ces décisions sont malheureusement mises sur le dos d’honnêtes commerçants sans leur demander leur avis sous peine d’amende excessive.

Le gouvernement se sert d’une crise sanitaire pour agir à sa guise.

La population est coincée et est obligée de suivre…

M. Legault et M. Arruda, on s’en lave les mains de vos incohérences!

Rouvrez le parlement, consultez tous les députés et faites appliquer l’article 122 de la Loi sur la santé publique en mettant fin à celle-ci par un vote de l’Assemblée nationale.

Daniel Lamothe, ex-représentant de l’ADQ et obligé de refaire de la politique vu la situation conflictuelle, géographe, homme d’affaires et pas conspirationniste pour 5 cennes

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Guy
Guy
4 mois

Et pendant ce temps notre députée fait du Photoshop à toutes les raisons.

fernand nadeau

M. Lamothe, que vous ne soyez pas personnellement conspirationniste, je vous crois, mais suggérer que nous assistons à une dérive démocratique me laisse perplexe.
Le gouvernement nous a bien expliqué qu’il était beaucoup plus facile de confiner que de déconfiner et de là j’ai compris que tout ne pouvait être réglé au quart de tour. Cependant je ne peux ignorer les graves inconvénients économiques conséquents pas plus que je n’accepte l’utilisation réductrice des statistiques pour interpréter globalement la pandémie.
Remarquez que les deux leaders occidentaux les plus réfractaires à l’intervention de l’état face à la pandémie, du Brésil et des Usa, font face actuellement aux pires dégâts du point de vue de la santé publique et conséquemment de l’économie.
De plus je crois que le problème de la pandémie doit être abordé d’un point de vue universel pas seulement à partir de notre province. À preuve il n’a fallu qu’une poignée de cas en Chine pour transmettre mondialement le virus alors qu’en sera-t-il quand il faudra envisager la vaccination? Le monde moderne vit plus que jamais en interconnexion, il faudra une intervention globale non égoïste universelle.
Je suis toujours peiné de constater les tentatives de politisations du sujet, je peux comprendre la joute parlementaire mais il me semble que la situation justifierait une plus grande solidarité pour la protection de la santé publique et que tous aurions plus d’intérêt à reconnaître les données factuelles des sciences de la santé sur lesquelles il y a un large consensus non partisan.
Si vous n’êtes pas conspirationniste, M. Lamothe, il ne faudrait pas que vous soyez négationniste non plus.
Il m’arrive de penser à une histoire qui disait: « Pendant que les dames patronnesses s’obstinaient sur le perron de l’église sur la façon d’aider le pauvre gueux, l’indigent est décédé à leurs pieds. »

fernand nadeau

Moi
Moi
4 mois
Répondre à  fernand nadeau

Bravo, Monsieur Nadeau! Excellent!

Roch Séguin
Roch Séguin
3 mois

Très reconnaissant de voir qu’il y a encore des gens qui ont une colonne vertébrale et sont prêts à s’exprimer!