Adstock demande à Hockey Québec de revoir la division territoriale

Adstock demande à Hockey Québec de revoir la division territoriale
(Photo : Depositphotos.com)

Le comité Hockey mineur Adstock a déposé une demande à Hockey Québec afin que la fédération permette à ses joueurs d’évoluer dans une seule association. Présentement, les jeunes de la municipalité sont divisés entre la Haute-Beauce et les Appalaches.

L’organisation adstockoise privilégie le regroupement complet avec celle des Appalaches (région de Thetford). « Nous avons présenté un document explicatif incluant pourquoi nous faisons cette demande tout en démontrant que géographiquement, nous sommes plus près de Thetford Mines que de Saint-Gédéon. Adstock a beaucoup plus d’activités connexes avec les Appalaches comme au niveau scolaire et du côté des loisirs. Les jeunes se côtoient déjà et nous voyons ça plus naturel d’être transférés vers cette région », a expliqué le président de Hockey mineur Adstock, David Blanchette, en entretien avec le Courrier Frontenac.

Le projet est aussi appuyé par le conseil municipal. « Le fait que le territoire de la Municipalité est divisé entre deux régions va un peu à l’encontre de la cohésion régionale. Les jeunes se côtoient dans les mêmes écoles la semaine, mais jouent contre les fins de semaine. Les parents travaillent à Thetford, mais doivent se déplacer à Saint-Gédéon pour les pratiques. Au diable la conciliation travail-famille. Ce que nous demandons n’est pas déraisonnable », a indiqué le maire Pascal Binet par voie de communiqué.

Par ailleurs, leur souhait est aussi que les installations du Complexe sportif Mariette et Joseph Faucher dans le secteur Saint-Méthode puissent servir au hockey mineur. Présentement, ni l’Association Appalaches ni celle de la Haute-Beauce ne les utilisent. L’organisation adstockoise souligne que de nombreux pourparlers et des démarches ont été entrepris auprès de la Haute-Beauce afin de considérer la demande d’utilisation selon un prorata des inscriptions, mais sans succès. Plusieurs alternatives ont été proposées et se soldent toujours par des refus.

Rappelons qu’en 2010, le conseil municipal d’Adstock a autorisé la reconstruction de l’aréna alors qu’en 2017, un agrandissement des vestiaires et un aménagement d’une mezzanine ont été réalisés.

« La Municipalité a investi énormément pour mettre ses infrastructures à jour et, naturellement, elle veut les exploiter. La Haute-Beauce a quatre arénas à La Guadeloupe, Lambton, Saint-Éphrem et Saint-Gédéon. Ils ont signé une entente pour la redistribution des heures et aucun ne veut en perdre. Ça ne nous dérange pas d’aller là-bas, mais nous voudrions qu’ils viennent aussi chez nous », a affirmé M. Blanchette.

L’organisation adstockoise n’est toutefois pas reconnue par Hockey Québec. Officiellement, la municipalité fait partie du hockey mineur de Saint-Éphrem. C’est en quelque sorte la position de l’Association de la Haute-Beauce dans ce dossier.

Du côté des Appalaches, il y a néanmoins une plus grande ouverture soutient David Blanchette. « Leurs critères sont différents. Ils accordent les heures de glace par rapport au prorata des inscriptions. Nous avons eu des discussions et ils ont dit que la décision ne leur appartient pas, mais qu’ils seraient prêts à nous accueillir si nous étions transférés. »

D’après lui, s’il y a un changement, il est pratiquement impossible qu’il se fasse cette année. « Avec la COVID-19, c’est une période d’incertitude pour Hockey Québec. Nous ne savons même pas quand la saison va commencer. Nous voulions déposer notre demande pour amorcer les discussions question de nous préparer pour les prochaines années. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
ALAIN PERRON-GRONDIN
ALAIN PERRON-GRONDIN
5 mois

Selon moi, les gens de Hockey Québec ne connaissent pas beaucoup la réalité des parents et des joueurs dans les régions et encore moins la carte du Québec???? Aberrant, ces transports sur de si longues distances pour les parents. J’invite donc les représentants de Hockey Québec à mieux connaitre leur Géographie et à être plus logiques et humains et de sortir de temps en temps de leurs bureaux afin de connaitre la réalité de nos jeunes et de leurs parents.

trackback

[…] À lire : Adstock demande à Hockey Québec de revoir la division territoriale […]