L’Assurancia et la LNAH en attente

L’Assurancia et la LNAH en attente
Maxime Lecours a connu sa meilleure campagne avec Thetford la saison dernière en amassant 21 buts et 30 passes en 36 matchs. Il avait d’ailleurs été nommé le joueur le plus utile et le plus gentilhomme du circuit. (Photo : Jade Ampleman)

La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) ne pourra pas reprendre ses activités avant que 1000 spectateurs ne soient acceptés dans ses différents arénas. Le circuit et ses équipes, dont l’Assurancia de Thetford, sont donc en attente que le gouvernement provincial assouplisse ses mesures de rassemblement.

Bien qu’il ait été question il y a quelques semaines de l’autorisation de 500 personnes pour pouvoir amorcer les matchs, ce nombre a été revu à la hausse puisqu’il ne faisait aucun sens financièrement pour certaines équipes. C’est notamment le cas de Thetford.

« À 500 personnes, nous n’arrivons pas même s’il y aura moins de dépenses et de matchs. Nous avons bien entendu perdu plusieurs commanditaires. Les joueurs font leur effort en acceptant une baisse de salaire et nous serons très vigilants dans nos dépenses. Nos chandails auraient été dus pour être changés cette année, mais nous allons continuer de jouer avec. Même avec tout ça, ça nous prend 1000 personnes dans les estrades », a expliqué le copropriétaire et vice-président hockey, Serge Cadorette.

La LNAH a tenu plusieurs réunions cet été, la dernière au début du mois d’août où trois calendriers ont été construits, l’un commençant en novembre, le second en décembre et le dernier en janvier, ajustant le nombre de matchs selon la date de début de la saison.

Le circuit a également fait plusieurs demandes au gouvernement du Québec, mais celles-ci ont toutes été refusées. « Nous avons proposé de créer quatre sections de 250 personnes comme dans les casinos, mais ça n’a pas été accepté. Nous avons sollicité des subventions comme les équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Elles demandent 1,5 million $ par équipe et nous 500 000 $, ça nous a aussi été refusé », a indiqué Serge Cadorette.

Ce dernier se dit déçu que les juniors et midgets puissent recommencer à jouer, mais pas la LNAH. « On nous répond que nous sommes professionnels et que ce sont des jeunes en développement, alors ils ne peuvent pas les empêcher d’avancer. Ce n’est pas plus dangereux pour nous que pour eux, c’est du deux poids deux mesures », a déploré le vice-président en soulignant toutefois qu’il s’attend à ce que la ligue ait du nouveau d’ici deux à trois semaines. Le commissaire Renaud Lefort parle régulièrement à la ministre déléguée aux sports et tient ses équipes informées du processus.

« Selon moi, ils attendent de voir si la deuxième vague sera forte en septembre et ce qui va arriver avec le retour en classe. Par la suite, ils pourraient prendre la décision d’augmenter le nombre de personnes dans les rassemblements. Nous espérons pouvoir commencer au maximum au mois de décembre », a soutenu M. Cadorette.

La ligue devrait avoir le même nombre d’équipes que l’an dernier si les conditions sont acceptées. Saint-Jean-sur-Richelieu, qui devait faire son entrée en tant que septième cette saison, a toutefois décidé de reporter son arrivée en 2021-2022.

Reprendre là où elle a laissé

La fin abrupte de la saison en mars, tout juste avant le début des séries, a été très décevante pour les joueurs, les entraineurs, la direction et, certainement, les partisans. L’Assurancia avait remporté le championnat de la saison régulière et était en bonne posture afin de faire un bon bout de chemin en séries.

« Je peux garantir que la Coupe serait revenue à Thetford. Les gars étaient prêts, nous avions une très bonne équipe et tout était en place pour connaître du succès. C’est certain que ç’a été très difficile quand ça s’est terminé. Tout le monde est motivé à reprendre là où on a laissé et à remporter le championnat », a affirmé Serge Cadorette.

Le vice-président a d’ailleurs mentionné que la formation thetfordoise de la dernière saison sera pratiquement intacte quand elle reprendra ses activités. Elle a cependant perdu le défenseur Simon Bourque qui a signé avec une équipe en France. Néanmoins, elle devrait bientôt annoncer la signature de trois joueurs de qualité qui se trouvaient sur sa liste depuis un moment et qui évoluaient aux États-Unis et en Europe.

Enfin, la LNAH a tenu au début du mois d’août son repêchage annuel au cours duquel l’Assurancia a sélectionné au sixième rang l’attaquant William Pelletier. Ce dernier a joué quelques matchs avec le club-école des Canadiens de Montréal, le Rocket de Laval, la saison dernière. Au deuxième tour, elle a jeté son dévolu sur un ancien choix de première ronde des Bruins de Boston, l’attaquant Jordan Caron. Gabriel Sylvestre (défenseur), Olivier Leblanc (défenseur), Philip-Michael Devost (attaquant), Alexis Daoust (attaquant) et Carl Neil (défenseur) ont été les autres sélections de l’organisation thetfordoise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires