Les deux pieds dans l’eau avec les élus de Chaudière-Appalaches

Communiqué
Les deux pieds dans l’eau avec les élus de Chaudière-Appalaches
Les visites ont permis aux décideurs municipaux de se familiariser avec les milieux humides et hydriques. (Photo : gracieuseté)

Les élus de Chaudière-Appalaches étaient invités à participer à l’une des quatre visites guidées de milieux humides et hydriques du 10 au 17 septembre. Quarante-cinq décideurs ont ainsi pu explorer la forêt de la Seigneurie de Lotbinière, le marais de Montmagny, l’étang Stater (MRC des Appalaches) et le Domaine Taschereau – Parc nature (MRC de La Nouvelle-Beauce).

Les élus ont découvert des milieux humides et hydriques naturels et aménagés d’exception. Sur certains sites, les participants ont également pu constater quelques cas de dégradation de ces milieux, causés par des facteurs naturels ou anthropiques.

Les visites ont permis aux décideurs municipaux de se familiariser avec les milieux humides et hydriques et de mieux comprendre les enjeux liés à la préservation de leurs fonctions écologiques.

Selon Paul Vachon, président de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches, la région « regorge d’endroits magnifiques à découvrir. Les milieux humides et hydriques sont une richesse pour notre région et la participation de nombreux décideurs aux visites guidées témoigne de l’intérêt des municipalités à préserver et à mettre en valeur notre patrimoine naturel ».

« Explorer un marécage situé dans une forêt naturelle d’exception comme celui que nous avons visité dans la Seigneurie de Lotbinière permet de démystifier les milieux humides. En effet, il n’y a rien comme avoir les deux pieds dans l’eau pour comprendre le rôle d’éponge joué par ce type de milieu » , a ajouté Normand Côté, préfet de la MRC de Lotbinière.

Au courant de la prochaine année, chacun des dix territoires de la Chaudière-Appalaches devra préparer son propre plan d’action dans le cadre de l’élaboration du Plan régional.

Impliquer la population

Les citoyens peuvent eux aussi contribuer à l’élaboration du plan en remplissant un sondage disponible au www.prmhh-ca.info avant le 15 octobre. Les résultats du sondage serviront notamment à compléter le portrait environnemental du territoire, à fournir des données sur le diagnostic des milieux humides et hydriques ainsi qu’à connaître l’intérêt que portent les citoyens envers les milieux naturels.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires