La Côte de l’Église à Saint-Ferdinand complètement éventrée

Par Carol Isabel
La Côte de l’Église à Saint-Ferdinand complètement éventrée
Les travaux sur la Côte de l'Église en ont encore pour plusieurs semaines. (Photo : Photo Yves Charlebois)

Les travaux vont bon train en ce qui concerne la réfection de la Côte de l’Église à Saint-Ferdinand. Le projet exécuté par l’entreprise Les Constructions de l’Amiante, pour près de 750 000 $, permettra de refaire la fondation de la rue et le pavage ainsi que de remplacer une canalisation d’aqueduc et les trottoirs. L’intersection au coin de la rue Principale sera aussi réaménagée.

Le remplacement de la canalisation d’aqueduc existante ne sera pas un luxe alors que le tuyau d’origine de six pouces de diamètre fera place à un tuyau de dix pouces régularisant ainsi la pression d’eau à la grandeur du village, que ce soit en haut de la côte ou en bas. « Ce sera également un gros plus pour la sécurité incendie », a fait savoir le maire Yves Charlebois.

Ce projet bénéficiera d’une subvention de 75 % du ministère des Transports du Québec dans le cadre du Programme d’aide à la voirie locale, volet Redressement des infrastructures routières et locales. L’emprunt s’étalera sur une période de 15 ans.

Travaux sur Gosford

Un autre chantier d’importance a lieu sur le chemin Gosford à Saint-Ferdinand, du 10e rang jusqu’aux limites de la municipalité de Saint-Pierre-Baptiste, et ce, sur une distance de deux kilomètres. C’est l’entreprise Sintra qui réalise le projet de réfection pour un peu plus de 950 000 $, incluant le remplacement de ponceaux.

Airbnb

Dans un autre ordre d’idées, la Municipalité de Saint-Ferdinand appuie la Fédération québécoise des municipalités (FQM) qui dénonce l’article 81 du projet de loi 67 qui prévoit de leur retirer le pouvoir d’interdire les locations de type Airbnb pour les résidences principales sur leur territoire.

La FQM stipule que l’article 81 porte une grave atteinte à la démocratie locale. La Municipalité de Saint-Ferdinand compte plusieurs établissements touristiques de ce type exploités dans les résidences principales autour du lac William et souhaite conserver son pouvoir de zonage.

En bref

Le conseil municipal a fait une demande au ministère des Transports du Québec pour l’installation de trois panneaux avertisseurs pour freins Jacobs sur la route 165 afin de sensibiliser les conducteurs de véhicules lourds au bruit routier. L’un pourrait être installé à la hauteur de la route Turgeon et les deux autres dans le secteur de l’intersection de la route Vianney.

Ça bouge du côté du parc industriel alors que la Municipalité a vendu trois terrains aux entreprises Les Boisés de Saint-Ferdinand, Faucher Sport Marine et Style Métal. Il s’agit de terrains de la Succession Frédéric Gariépy que la Municipalité avait acquis. Une nouvelle rue est également en chantier parallèle à la route 165.

C’est une aide financière de 108 000 $ financée à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada qu’a obtenue la Municipalité de Saint-Ferdinand pour couvrir les frais en lien avec la pandémie. Dans le comté d’Arthabaska, l’aide totale se chiffre à près de 4,7 millions $. Pour le maire Charlebois, il s’agit d’une bonne nouvelle à la veille du dépôt du prochain budget.

Ayant bénéficié de mesures leur permettant de repousser leur compte de taxes municipales, les résidents de Saint-Ferdinand ont maintenant jusqu’au 15 octobre pour s’acquitter de leur facture. Après cette date, un taux d’intérêt de 18 % sera appliqué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires