Des travaux communautaires et une probation de trois ans pour Simon Drouin

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Des travaux communautaires et une probation de trois ans pour Simon Drouin
Palais de justice de Thetford Mines (Photo : Courrier -Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le Thetfordois Simon Drouin devra effectuer 240 heures de travaux communautaires dans un délai de 12 mois, en plus de respecter une période de probation de trois ans avec un suivi de 18 mois.

L’homme de 45 ans devait répondre à des accusations de trafic de stupéfiants (trois chefs), d’introduction par effraction (deux chefs) et de bris de conditions (deux chefs).

Outre de ne pas troubler l’ordre public et d’avoir une bonne conduite, Drouin devra s’abstenir de communiquer directement ou indirectement avec sa victime, ainsi que de consommer de l’alcool, des drogues ou d’autres substances intoxicantes. Il lui est aussi interdit de se trouver dans des bars ou autres endroits licenciés pour la durée de sa probation.

Rappelons qu’il avait été arrêté en avril 2019 par les policiers de la Sûreté municipale de Thetford dans le cadre d’une perquisition avec mandat menée dans un domicile de la rue Marquis. Ils étaient assistés d’un maître-chien de la Sûreté du Québec. Des informations reçues du public avaient permis la saisie de 209 comprimés apparentés à de la méthamphétamine, 18 comprimés non identifiés, 4,2 grammes de cannabis et quatre téléphones cellulaires.

Au moment de son arrestation, Simon Drouin était sous le coup d’une remise en liberté sous engagement signé au palais de justice de Québec à la suite d’accusations d’introduction par effraction et de harcèlement criminel. Il se devait de garder la paix et d’avoir une bonne conduite. Il lui était notamment interdit d’être en possession de stupéfiants.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires