Mahindra met fin à ses opérations à Adstock

Mahindra met fin à ses opérations à Adstock
Le bâtiment de 22 000 pieds carrés sera utilisé par Bercomac afin d’accroître ses installations. (Photo : gracieuseté)

Mahindra a récemment cessé ses activités à son centre d’assemblage et de distribution situé dans le secteur de Saint-Méthode à Adstock. Cette décision a été prise par l’entreprise afin de consolider ses opérations aux États-Unis.

Dans une correspondance avec le Courrier Frontenac, le président-directeur général de Mahindra Agriculture North America, Viren Popli, a souligné le dévouement et les efforts de son partenaire Bercomac qui opérait le centre de distribution tout en indiquant que la relation d’affaires allait se poursuivre. En effet, ce dernier continuera de fournir des accessoires pour les tracteurs du détaillant américain.

Le bâtiment construit il y a cinq ans et propriété de Bercomac ne restera pas inoccupé alors que le fabricant d’accessoires s’en servira afin de supporter sa croissance. La décision de Mahindra a néanmoins été une surprise. « Nous arrivions en mai 2021 à la fin d’un contrat de cinq ans et c’est ce qui a déclenché les discussions », a précisé le président-directeur général de Bercomac, Sébastien Acteau.

Selon lui, cette annonce n’est pas liée à la situation qui prévaut depuis plusieurs mois en raison de la pandémie. « Le secteur de l’industrie agricole dans lequel nous sommes est actif et en effervescence. Les ventes sont là et c’est un domaine qui a bien traversé la crise. Je n’ai aucune raison de croire que c’est en lien avec la COVID-19 puisque Mahindra est l’un de nos clients et que les commandes sont bonnes. »

La disponibilité du bâtiment est devenue une opportunité d’affaires pour Bercomac qui prévoit notamment y déménager des opérations logistiques et manufacturières. « Nous avons récupéré les infrastructures, mais nous avons aussi consolidé les emplois, ce qui est d’autant plus important pour nous. Il y a un réel défi de main-d’œuvre et de talent qui existe et cela va nous aider afin de supporter notre croissance. »

Enfin, pour le maire d’Adstock Pascal Binet, la nouvelle à retenir est que cette annonce vient renforcer une entreprise établie localement et qu’elle n’engendre pas de perte d’emplois. « C’est certain que c’est décevant de perdre Mahindra puisque nous étions la porte d’entrée de la compagnie dans l’est du Canada. Toutefois, c’est une bonne nouvelle puisque ça va permettre à l’une de nos entreprises de poursuivre sa croissance et peut-être même de créer d’autres emplois », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires