Sébastien Binette recruté par l’Université de Sherbrooke

Sébastien Binette recruté par l’Université de Sherbrooke
Le receveur de passes a évolué avec les Filons du Cégep de Thetford au cours des trois dernières années. (Photo : gracieuseté)

Le Thetfordois Sébastien Binette s’alignera dans les prochaines années avec l’équipe de football du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. Un bel accomplissement pour celui qui ne pratique ce sport que depuis cinq ans.

Au total, ce sont six formations qui s’intéressaient à ses services, mais en raison de son désir de poursuivre ses études en enseignement de l’éducation physique, le choix est revenu entre trois établissements qui offraient ce programme, soit l’Université de Montréal, l’Université McGill et l’Université de Sherbrooke.

Sébastien Binette

« J’avais de belles offres de chacune. Elles me proposaient quelque chose de bien et ce fut une décision très difficile à prendre parce que ce sont trois organisations de qualité. J’ai finalement choisi Sherbrooke parce que la situation sera favorable pour moi là-bas. L’université a un bon programme en éducation physique et avec le personnel d’entraîneurs, nous nous parlions souvent. Il y a un lien qui s’est créé que j’aime beaucoup. Je sentais aussi qu’ils voulaient vraiment m’avoir. Ce sont des choses que j’ai prises en considération dans ma décision », a souligné l’athlète de 20 ans.

Ce dernier a été recruté comme receveur de passes et pour un rôle similaire à celui d’un ailier rapproché. Les entraîneurs pensent qu’il aura de bonnes chances de jouer à un certain point durant son parcours universitaire. Sébastien est conscient qu’il est possible que cela prenne un peu de temps avant de voir des minutes à sa position.

« J’adorerais jouer dès ma première année, mais il y a de bons et de gros joueurs au niveau universitaire. Je ne serai pas déçu si je ne joue pas au début parce que je sais que ça fonctionne comme ça. Je vais cependant travailler fort pour mettre toutes les chances de mon côté. »

Après son passage à Sherbrooke, le plus grand rêve du Thetfordois serait de pouvoir jouer professionnel, mais si cela n’arrive pas, il aura la chance d’avoir son diplôme en poche. Son souhait serait alors de revenir dans sa région pour enseigner l’éducation physique.

La piqûre du football

C’est à l’âge de 15 ans que Sébastien a eu la piqûre du football après avoir participé à un camp à la Polyvalente de Thetford Mines. « J’étais en sport-études hockey à Disraeli et je n’avais jamais joué au football de ma vie. On m’a invité à essayer et j’ai tout de suite eu l’intérêt. J’ai demandé à changer d’école avant de commencer le secondaire 3 afin de jouer avec les Montagnards à Thetford. Depuis ce temps, ma vie tourne pas mal autour du football », a-t-il résumé.

Ce qu’il aime par-dessus tout de ce sport est l’ambiance et l’esprit d’équipe qui règnent au sein d’un groupe. « Tu ne peux pas compter que sur des performances individuelles, c’est le sport où tu as le plus besoin d’une équipe pour gagner. C’est un principe que j’adore. L’intensité du jeu me plaît aussi énormément . »

L’athlète a joué trois saisons pour les Montagnards. La ligue dans laquelle ils évoluaient n’était pas la plus épiée par les programmes collégiaux, donc Sébastien se compte chanceux d’avoir eu le Cégep de Thetford près de lui. Il a été recruté par les Filons à sa sortie du secondaire et est devenu le premier Montagnard à jouer sur la ligne partante thetfordoise à sa première campagne. Il y a joué deux saisons, avant que sa troisième ne soit annulée cet automne après seulement un match. Évidemment, ce fut une déception pour tout le monde puisque la formation avait les outils pour se rendre loin et visait une participation au Bol d’Or qui devait avoir lieu à Thetford Mines.

« C’était l’année où nous pouvions surprendre tout le monde. Nous avions une grosse équipe autant en offensive qu’en défensive. Nous savions que nous avions quelque chose de spécial. C’est triste, mais nous devons faire avec. Je suis persuadé que les Filons pourront se reprendre dans les prochaines années. »

Malgré la déception, le Thetfordois n’a pas baissé les bras et a continué de s’entraîner fort sur le terrain lors des pratiques et dans le gym. Il n’allait pas laisser cet obstacle changer ses plans de poursuivre sa carrière à l’université. « Je suis content de ma décision parce que ça m’a amené là où je voulais être. »

Enfin, Sébastien a souligné qu’il conservera d’excellents souvenirs de son passage avec les Filons. Il a adoré son expérience et estime d’ailleurs être devenu un meilleur joueur sur le terrain ainsi qu’une meilleure personne à l’extérieur. « Les deux entraîneurs que j’ai eus, notamment Diego Ratelle et Kevin Mackey, m’ont inculqué des valeurs importantes. Ça m’a fait grandir et je suis très reconnaissant », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires