Réseau scolaire : pas d’épreuves ministérielles en 2021

Par Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Réseau scolaire : pas d’épreuves ministérielles en 2021
(Photo : Depositphotos.com)

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a apporté vendredi des précisions concernant les mesures additionnelles pour le réseau scolaire en lien avec la COVID-19. Il a notamment annoncé l’annulation des épreuves ministérielles.

« Nous sommes convaincus que les nouvelles mesures annoncées permettront non seulement de faire baisser la pression chez les élèves, leurs parents et le personnel, mais également de donner un soutien supplémentaire aux élèves qui en ont le plus besoin et de terminer ainsi cette année scolaire exceptionnelle en force », a-t-il indiqué tout en précisant que la production du premier bulletin, prévue le 22 janvier, peut être repoussée jusqu’au 5 février au besoin.

Par ailleurs, pour soutenir davantage les élèves vivant des difficultés scolaires, le gouvernement a annoncé le lancement de divers programmes de tutorat qui débuteront dès la fin de janvier. Ainsi, par l’entremise de la plateforme « Répondez présent », une banque de tuteurs sera constituée et un appel sera lancé au personnel volontaire des centres de services scolaires, aux retraités de l’éducation ainsi qu’aux étudiants collégiaux et universitaires pour soutenir les élèves dans le besoin. Les enseignants pourront diriger leurs élèves vers ces services gratuits. Des forums pédagogiques accessibles aux élèves, sept jours sur sept, seront également organisés avec la collaboration d’organismes partenaires.

Ajoutons qu’une application mobile sera créée permettant aux jeunes d’avoir accès à de nombreuses ressources, témoignages et vidéos. Cette initiative, en collaboration avec des organismes partenaires, vise à offrir davantage de soutien psychosocial et à renforcer le filet de sécurité nécessaire pour que les élèves puissent réaliser leur plein potentiel. De plus, des espaces d’échanges sur des thèmes répondant aux besoins des jeunes seront instaurés pour permettre de briser l’isolement et offrir des avenues pour gérer le stress. Un service de messagerie (chat) accessible partout au Québec sera aussi pris en charge par des modérateurs et intervenants.

Rappelons que les écoles primaires ouvriront leurs portes le 11 janvier. Les écoles secondaires, les centres d’éducation des adultes et les centres de formation professionnelle ouvriront le 18 janvier. Au secondaire, les classes ou les écoles spécialisées qui offrent des services régionaux ou suprarégionaux de scolarisation à des élèves lourdement handicapés ainsi que les établissements d’enseignement privés spécialisés en adaptation scolaire pourront toutefois continuer à recevoir leurs élèves à l’école selon le calendrier scolaire habituel. Il sera aussi possible pour l’équipe-école de permettre à certains élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) ou à des élèves vulnérables qu’ils auront identifiés préalablement de recevoir des services éducatifs en présence d’ici la rentrée du 18 janvier.

Pour cette même période, dans les régions où le réseau Internet est inaccessible ou inadéquat pour la formation à distance, sous la supervision de personnel non enseignant, les élèves pourront exceptionnellement se rendre dans les établissements afin de profiter du réseau Internet pour l’enseignement à distance. Dans tous ces cas, les mesures de distanciation et les règles sanitaires lorsque des élèves ou du personnel sont en présence devront être respectées.

En ce qui a trait aux élèves de la formation professionnelle et de la formation générale des adultes, lorsque le programme ou les compétences à acquérir le requièrent, notamment pour maîtriser des apprentissages pratiques sur des équipements spécifiques ou en laboratoire, ces services pourront être offerts en présence à partir du 11 janvier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires