Un Filon avec l’Océanic de Rimouski

Communiqué
Un Filon avec l’Océanic de Rimouski
Gabriel Boissonneault avait été recruté par l'organisation thetfordoise en vue de la saison 2020-2021. (Photo : Gracieuseté)

La réputation du programme de hockey des Filons du Cégep de Thetford n’est plus à faire et un autre exemple vient d’en donner une nouvelle démonstration alors que le gardien Gabriel Boissonneault s’est récemment joint à l’Océanic de Rimouski de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Recruté par l’organisation thetfordoise en vue de la saison 2020-2021, le grand cerbère de 6’4’’ n’a pas manqué d’attirer l’attention, et ce, en dépit qu’il n’ait pu jouer un seul match en raison de la pandémie. Néanmoins, son excellence et sa discipline lors des entraînements auront contribué à lui permettre de faire le saut dans les rangs de la LHJMQ.

Acquis des Olympiques de Gatineau par l’Océanic lors de la dernière période de transactions aux Fêtes, Boissonneault a aussitôt été rappelé par sa nouvelle formation.

« Ç’a été une grosse surprise sur le coup puisque je n’avais rien entendu à ce sujet avant ça, mais je dois être reconnaissant envers les Filons puisque ce sont eux qui m’ont donné ma première chance. Je suis bien content et, maintenant, j’ai l’intention de saisir cette autre chance », témoigne Boissonneault.

Celui-ci avoue qu’en se présentant avec les Filons l’automne dernier, il n’anticipait pas un tel dénouement. Quant au rôle des Filons dans toute cette aventure, Gabriel leur en est très reconnaissant. « L’équipe a toujours gardé contact avec moi, même quand c’était à distance en raison de la COVID. C’était très motivant. »

Une pépinière de gardiens de but

Pour l’entraîneur des Filons, Martin Bernard, la graduation de Gabriel témoigne à la fois du fait que le recrutement des Filons était bon, mais aussi du potentiel du principal intéressé. « Il est non seulement un bon gardien, mais également un bon “kid” et un bon étudiant. C’est le type de profil qu’on aime avoir dans notre organisation. J’aimais son potentiel et il n’a pas cessé de progresser. Il a une belle courbe de progression et je ne suis pas inquiet pour son succès », a-t-il indiqué.

Curieusement, en se joignant à l’Océanic, Boissonneault retrouvera un autre ancien porte-couleurs des Filons avec lequel il partagera dorénavant le filet puisque Raphaël Audet est l’autre gardien rimouskois.

Incidemment, le nom de Boissonneault s’ajoute aussi à ceux de Thomas Sigouin et David Provencher, deux autres gardiens issus du programme des Filons, qui poursuivent également leur carrière dans la LHJMQ cette saison. Selon Martin Bernard, la présence de Stéphane Fiset comme entraîneur des gardiens n’est pas étrangère à ce phénomène. « Sa contribution à l’émergence de tous ces gardiens est incalculable. Son expérience, son savoir-faire et sa façon d’enseigner sont des atouts pour l’équipe et pour tous les gardiens qui passent chez nous », dit-il fièrement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires