Le CLSC de Thetford Mines sera relocalisé

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Le CLSC de Thetford Mines sera relocalisé
L'organisme public a actuellement pignon sur rue au coin de Notre-Dame et Saint-Alphonse. (Photo : Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) se prépare à lancer un appel de projets visant la relocalisation du Centre local de services communautaires (CLSC) Frontenac situé au coin des rues Notre-Dame et Saint-Alphonse à Thetford Mines.

Selon le directeur des Services techniques, Bernard Tremblay, le manque d’espace et la désuétude du bâtiment motivent cette décision. Des travaux à l’interne avaient été entrepris il y a un an en vue d’une relocalisation. « Nous avons soumis le projet au ministère de la Santé et nous avons obtenu tout juste avant les Fêtes l’autorisation d’aller de l’avant, à la condition que le CISSS-CA assume les frais additionnels récurrents qui seront supérieurs à ce que cela nous coûte présentement », a-t-il mentionné en entretien avec le Courrier Frontenac.

Si tout va bien, l’appel de projets devrait être lancé avant le mois de mars. « Il nous reste quelques rencontres avec la Ville et des discussions à l’interne. Le financement n’est pas complètement attaché, mais il s’agit d’un projet prioritaire pour le CISSS-CA. Idéalement, il faudrait que tout soit terminé pour fin 2022 », a ajouté M. Tremblay.

Afin de ne pas nuire au processus légal, il a préféré ne pas donner trop de détails quant aux coûts du projet, à la superficie du bâtiment et à l’emplacement. « Les promoteurs soumettront leurs projets. Dans le devis, il y aura le nombre de mètres carrés et de stationnements dont nous avons besoin, ainsi que le type d’installation nécessaire à l’intérieur. À partir de là, ils pourraient soit nous proposer d’aménager dans une construction neuve ou dans un bâtiment existant où nous serions locataires. »

Au final, le directeur des Services techniques précise que c’est la Ville de Thetford qui statuera sur le meilleur emplacement pour desservir la population. « C’est elle qui autorisera le permis de construction. Le lieu sera déterminé selon les attentes des élus. Ce sont eux qui décideront où il est concevable d’implanter un CLSC pour que ce soit socialement acceptable. »

À son avis, ce projet est très bien reçu. « Nous avons eu plusieurs échanges avec eux. À l’interne, toutes les parties prenantes ont été rencontrées. Il est attendu par les équipes considérant le manque d’espace vécu sur le terrain. Ce dossier est très important pour nous et pour la région de Thetford. »

Notons enfin que des démarches visant à réévaluer les besoins au CLSC de Thetford Mines avaient été entreprises en 2014. Il était déjà question à ce moment de locaux jugés trop exigus pour répondre aux besoins de la population.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] Read original article here […]

trackback

[…] Read original article here […]

Benoit Desjardins
Benoit Desjardins
2 mois

pas fort vous etes tres bien implémenté où vous êtes !depense inutile !