À propos du dossier du complexe sportif

Opinion
À propos du dossier du complexe sportif

Monsieur le maire de Thetford Mines,

Vous dites être dans tous vos états à la suite du refus de l’obtention d’une aide financière pour la construction d’un complexe multisport.

J’aimerais aussi faire part de mes inquiétudes. Vous dites vrai lorsque vous mentionnez que c’est une infrastructure nécessaire pour notre région. J’aimerais bien m’offusquer autant que vous dans ce dossier. J’aimerais bien aussi me mobiliser et en mobiliser d’autres autour de moi pour vous aider à faire avancer ce dossier, mais il y a un malaise, un éléphant dans la pièce, et c’est votre manque de vision régionale. À mes yeux, vous ne réussissez pas à rassembler les autres autour de vous et des dossiers porteurs pour la région. Il faut se demander pourquoi. J’ose peut-être écrire ce que plusieurs pensent, mais ne rien dire ou ne rien faire à ce stade-ci, c’est accepter ou se résigner que les choses ne pourront pas changer.

Je me questionne sur comment vous voyez le développement de notre belle région monsieur le maire. Je ne porte pas un jugement sur le travail que vous faites dans votre ville, car je pense que vous faites un bon travail, mais pour la région, c’est autre chose. Parfois, il est nécessaire de faire une introspection sur soi et de faire un bilan, car ce n’est pas vrai que c’est toujours la faute des autres si cela ne va pas comme vous le voulez. Il y a toujours deux côtés à une médaille.

Quand je vois ce qui se passe ailleurs, je me demande bien si vous vous pensez seul dans la région. Ou peut-être jugez-vous que nous, comme petites communautés, nous n’avons pas notre place dans le développement de notre région? Vous me direz sans doute que je suis peut-être mal placé pour juger votre leadership, mais je peux vous dire qu’il fait mal à la région et j’aimerais que ça change. Vous avez sans doute remarqué que les autres communautés en périphérie sont souvent sur la défensive, car elles doivent toujours défendre leur place. Ce n’est pas ainsi qu’on développe une harmonie, un respect ou une collaboration de la part des autres. Nous n’avons qu’à penser récemment aux tarifs de vos activités en loisirs qui ont plus que doublé pour les non-résidents ou encore le service de transport adapté où les usagers de l’extérieur de la ville sont traités différemment. Il y a aussi eu des projets comment le gaz naturel et le développement de la montagne qui ont des répercussions régionales positives, mais où votre appui a été plus que timide.

Je ne crois pas qu’il soit trop tard pour qu’un virage soit pris, mais c’est urgent. Je pense qu’il est important que la Ville travaille en partenariat avec les autres. C’est ainsi, monsieur le maire, que vous pourrez rassembler les forces autour de vous et faire avancer vos dossiers qui nous touchent aussi, comme celui du complexe sportif.

Je suis un bénévole de longue date. J’ai un parcours et des réalisations pour en témoigner. Je me suis fait un devoir de m’impliquer dans vos Jeux du Québec. J’y étais presque tous les jours. Je veux continuer d’être fier de ma région et de ma grande ville. Et si vous voulez qu’on vous appuie dans vos projets comme celui du complexe sportif, Thetford Mines doit aussi jouer son rôle central et aider les autres. Je crois que vous sous-estimez ce que les communautés de la région peuvent apporter à son économie. Ce que je constate à ce jour, c’est que malheureusement, vous croyez ne pas avoir besoin des autres. Pourtant, ce dossier de complexe sportif est un projet structurant. Vous devriez réussir à rallier les gens autour de cela et convenir, par la même occasion, qu’il peut y avoir aussi de bons projets à l’extérieur de Thetford Mines et pouvoir les appuyer publiquement.

Si on veut qu’une région se développe, on a besoin d’une Ville qui accepte de travailler avec les autres. Seuls nous allons plus vite, mais ensemble, nous allons plus loin.

Michel Rhéaume
Bénévole et citoyen d’Adstock, secteur Saint-Méthode, qui consomme à Thetford Mines

NDLR: Le Courrier Frontenac publie avec plaisir les opinions de ses lecteurs. Les lettres doivent être courtes, envoyées par courriel et signées avec l’adresse et le numéro de téléphone de l’auteur. Seuls le nom et la localité seront mentionnés. Nous nous réservons le droit de les publier et, au besoin, de les abréger. Les sujets d’intérêt local et régional seront traités prioritairement. Les opinions émises ne sont pas nécessairement partagées par la direction et ne doivent pas porter atteinte à la réputation de quiconque. Pour faire connaître votre opinion, il suffit de faire parvenir votre lettre à l’adresse suivante : redaction@courrierfrontenac.qc.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvie
Sylvie
3 mois

Entièrement d’accord avec vous mr. Rheaume.