Chaudière-Appalaches pourrait passer en zone orange d’ici la fin février

Chaudière-Appalaches pourrait passer en zone orange d’ici la fin février
Dre Liliana Romero, directrice régionale de la santé publique (Photo : La Voix du Sud)

Si la situation continue de s’améliorer en Chaudière-Appalaches, la région pourrait basculer au palier orange d’ici la fin du mois de février, a indiqué la directrice régionale de santé publique, Dre Liliana Romero. Actuellement, la plupart des indicateurs sont au rouge, mais ceux-ci ont connu dans les dernières semaines une nette amélioration.

Afin de passer à l’orange en Chaudière-Appalaches, la première chose importante serait de ramener les hospitalisations liées à la COVID-19 à moins de dix et diminuer le délestage de moitié. Le nombre de nouveaux cas quotidiens doit se trouver en dessous de la barre des 40 et les éclosions devront également diminuer.

« Les indicateurs d’éclosion sont relatifs puisque cela dépend de la gravité. Oui, il faut qu’elles diminuent, mais elles doivent aussi être bien contrôlées et qu’elles aient un impact faible sur la communauté », a précisé Dre Romero.

Les éclosions sont présentement en baisse partout, sauf dans les écoles où la situation préoccupe plus particulièrement la santé publique. Le taux de positivité est quant à lui à l’indicateur orange et demeure stable depuis maintenant deux semaines.

Pas de morcellement

Pour le moment, il n’est pas envisagé que certains secteurs de Chaudière-Appalaches où ça va mieux changent de couleur. « L’objectif est d’avoir un aperçu global de la région afin d’éviter les déplacements entre MRC. Par exemple, quelqu’un voyant que ça va bien ailleurs pourrait décider de s’y déplacer pour aller au restaurant. Nous voulons éviter que le virus se propage de cette manière », a soutenu Dre Romero.

Cette dernière reconnait que les efforts des citoyens ont porté fruit ces dernières semaines. Selon elle, le couvre-feu et toutes les autres mesures mises en place ont eu un impact positif. « Nous avons une très bonne amélioration de nos chiffres et nous nous approchons de l’objectif. Nous partions de très loin, mais il faut continuer à faire ces efforts. Afin de basculer à l’orange, il ne faut pas seulement que nos données soient bonnes, nous voulons aussi qu’elles soient stables pendant plusieurs jours », a souligné la directrice régionale de santé publique.

Vaccination

La vaccination qui est arrêtée depuis plusieurs jours en Chaudière-Appalaches en raison du manque de doses devrait reprendre au cours de la semaine prochaine. La région a en effet eu la confirmation qu’elle recevrait de nouvelles doses afin de poursuivre la campagne dans les hôpitaux, les résidences pour personnes âgées et les autres ressources d’hébergement. Jusqu’à maintenant, près de 11 000 personnes ont été vaccinées.

Quelques assouplissements en zones rouges

Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé, le mardi 2 février, des ajustements dans les zones rouges, notamment la réouverture des commerces non prioritaires, incluant ceux de soins personnels et d’esthétique, la réouverture des musées et des bibliothèques, ainsi que la reprise des activités extérieures rassemblant un maximum de quatre personnes et respectant la distanciation de deux mètres.

Le couvre-feu entre 20 h et 5 h, l’interdiction de rassemblements dans les domiciles privés et sur les terrains privés ainsi que le télétravail obligatoire sont maintenus.

Données pour Chaudière-Appalaches en date du 3 février
– Hospitalisations : 23 (dont 6 en soins intensifs)
– Délestage dans les différents centres hospitaliers : 21 %
– Moyenne de nouveaux cas quotidiens depuis une semaine : 39
– Éclosions : 34 en entreprises, 12 dans les milieux d’hébergement et de soin, 11 dans les écoles

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Carl Fleury
Carl Fleury
2 mois

Pas d’allure comme critère 10 personnes aux soins intensifs et on arrête la terre de tourner. On parle de 10 contre une population de 430000 habitants en chaudière Appalaches. À croire que la capacité des hôpitaux dans la région se limitent à 10.

Carl Fleury
Carl Fleury
2 mois

Depuis le 8 janvier, plusieurs provinces et pays ont connu des baisses considérables sur le nombre de cas de Covid19. Les USA, 61 %, Ontario 51%, etc. Nous avec toutes les restrictions on a diminué de 47%. Wake up. Parlons du couvre-feu, pourquoi ne pas l’éliminer ou bien le reporter à 21:30 comme sur la côte-nord. Ainsi je pourrais aller prendre une marche, jouer à l’extérieur après le souper et autres.