Une année pas comme les autres

Une année pas comme les autres
Luc Berthold (Photo : Gracieuseté)

2020 n’a pas été une année comme les autres au bureau de circonscription du député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold. Selon lui, 2021 sera tout aussi hors normes.

« Nous sommes encore en pleine pandémie. C’est difficile de prévoir à long terme sur quoi nous allons travailler. Je crois que pour nous, ce sera de continuer à informer les citoyens afin de les aider à faire face à toutes les situations qui pourraient arriver en cours d’année. »

Le député fait notamment référence aux nombreuses questions entourant les mesures d’aide fédérales. Dans les derniers mois, il a souvent dénoncé la lenteur des services gouvernementaux, alors que les citoyens sont incapables d’obtenir des réponses claires.

« Avec la période des impôts qui s’en vient, des gens vont découvrir qu’ils doivent en rembourser beaucoup sur la Prestation canadienne d’urgence et les nombreux programmes dont ils ont bénéficié. Je suis persuadé que nous aurons à répondre à beaucoup de questions là-dessus. Il y a aussi ceux qui vont réaliser qu’ils se sont fait frauder et qui voudront des réponses. Tout cela dans un moment où c’est impossible d’en avoir puisque les services fédéraux sont débordés. Notre équipe de circonscription va travailler fort afin d’accompagner et d’aider les citoyens », a assuré Luc Berthold.

L’une des priorités de ce dernier demeure la santé des gens et l’opération vaccination qui aura lieu en cours d’année. À ce sujet, il qualifie de catastrophe la gestion du gouvernement libéral, alors que l’approvisionnement en vaccins est difficile pour le Canada comparé à d’autres pays.

Le député de Mégantic-L’Érable est aussi préoccupé par la relance économique dans le comté. « Même si ça va bien dans la grande entreprise, il y a tout de même des nuages à l’horizon, notamment avec le ‘’Buy American Act’’ de la nouvelle administration américaine. Beaucoup d’entreprises d’ici font affaires avec les États-Unis. Pour nous, c’est une préoccupation que leurs intérêts soient bien représentés par le gouvernement canadien et qu’elles puissent continuer à avoir accès aux contrats publics au sud de la frontière. C’est un enjeu majeur dans notre région. »

Luc Berthold s’inquiète également pour les petits commerces de la circonscription, ceux qui auront des difficultés à se relever. « Nous devons voir comment nous pourrons les aider à survivre pour s’assurer que nous ayons encore des services de proximité dans nos régions. »

Autres dossiers

Le dossier Internet demeure également une priorité pour Luc Berthold. Le confinement a d’autant plus démontré l’importance d’un accès de qualité et à prix raisonnable partout sur le territoire. Il y a quelques semaines, le député a d’ailleurs interpellé les fournisseurs de services de télécommunication afin qu’ils fassent preuve de plus de compassion en ce qui a trait à la tarification de leurs services.

Il avait donné l’exemple d’une famille de la circonscription qui avait vu sa facture atteindre plus de 500 $ pour un mois seulement parce que sa limite de bande passante avait été dépassée. Les enfants avaient été contraints de suivre leurs cours virtuels à la bibliothèque du village pour éviter que cette situation ne se reproduise. Heureusement, la commission scolaire de l’endroit avait finalement fourni une clé d’accès à la famille pour que les enfants puissent poursuivre leurs classes à la maison.

« On sent qu’il y a une volonté des gouvernements d’aller plus vite, mais on ne le voit pas sur le terrain. Il n’y a pas un député en région qui ne pousse pas pour que le dossier avance rapidement. Il faut convaincre le CRTC que ça prend un réseau câblé partout et non pas un accès par satellite puisque chez nous, ça ne fonctionne pas. Dans les grands centres, de plus en plus de compagnies s’en vont vers la 5G et nous ne voulons pas que les investissements pour cette nouvelle technologie se fassent au détriment des régions. »

L’ajout du magnésium à la liste des minéraux critiques par Ressources naturelles Canada, qui représente un enjeu économique important pour la circonscription, la voie de contournement à Lac-Mégantic ainsi que les problèmes de main-d’œuvre sont trois autres dossiers majeurs qui continueront à retenir son attention cette année.

Bientôt des élections?

Luc Berthold avait annoncé en décembre qu’il serait de nouveau candidat pour le Parti conservateur du Canada en vue des prochaines élections fédérales. Il y a quelques semaines, le premier ministre Justin Trudeau avait laissé entendre qu’il pourrait bien en déclencher au cours de 2021.

« Ce que je souhaite, c’est qu’il n’y ait pas d’élections cette année. Ce n’est pas ce que veut notre parti. Nous sommes en pleine pandémie. Même s’il y a un gouvernement minoritaire, nous ne voulons pas plonger le pays en élections tant que nous n’aurons pas la majorité des gens vaccinés. Toutefois, comme le gouvernement semble vouloir nous diriger vers là, nous n’avons pas eu le choix de commencer à nous préparer et à annoncer nos couleurs. »

Celui qui a été élu député de Mégantic-L’Érable pour un premier mandat en 2015 et pour un deuxième en 2019 a souligné que son engagement envers la population n’est pas encore terminé et qu’il souhaite le prolonger. « J’aime aller au bout de ce que j’entreprends et je crois que j’ai encore des choses à réaliser. Avec la pandémie, nous avons un rôle important à jouer. Nous ne pouvons pas abandonner en plein cœur d’une situation difficile. Je veux poursuivre mon mandat et continuer à être là pour les gens », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires