Sans contrat de travail, les employés du Cégep de Thetford se mobilisent

Sans contrat de travail, les employés du Cégep de Thetford se mobilisent
Les employés, représentés par les membres de leurs exécutifs syndicaux, se sont déplacés au bureau de la députée Isabelle Lecours afin de lui remettre une lettre. (Photo : gracieuseté)

Le Syndicat des enseignantes et enseignants, celui des employés(es) ainsi que celui des professionnels du Cégep de Thetford ont décidé d’unir leurs voix afin de dénoncer le fait qu’ils sont sans contrat de travail depuis près d’un an et que les négociations de leurs conventions collectives piétinent.

À l’initiative du Syndicat des enseignantes et enseignants (SEECT), les employés, représentés par les membres de leurs exécutifs syndicaux, se sont rendus le 18 février au bureau thetfordois de la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, afin de lui remettre une lettre l’invitant à transmettre le message au gouvernement. Pour eux, il est urgent d’agir afin de consolider le réseau de l’éducation collégiale en négociant de bonne foi les conventions collectives.

« Tout comme leurs collègues, les employées et employés du Cégep de Thetford souhaitent négocier de bonnes conditions de travail pour continuer à offrir une éducation de qualité au profit de la société québécoise de demain. Après près d’une année sans contrat de travail, alors que le gouvernement clame haut et fort sur toutes les tribunes que l’éducation est l’une de ses grandes priorités, les employées et les employés du Cégep de Thetford commencent à s’impatienter et souhaitent que les négociations avancent », a souligné le SEECT par voie de communiqué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires