Julie DeBlois lance un premier livre : « Regarder devant »

Julie DeBlois lance un premier livre : « Regarder devant »
La femme d’affaires propose son histoire en tant qu’aidante naturelle et survivante du cancer. (Photo : gracieuseté)

L’entrepreneure originaire de Thetford Mines Julie DeBlois a récemment ajouté un titre à son nom, soit celui d’auteure. Cette dernière a lancé le 2 mars son premier livre intitulé « Regarder devant, le parcours inspirant d’une résiliente ».

La copropriétaire de blanc par rouGe, une entreprise se spécialisant dans les cadeaux corporatifs haut de gamme, y raconte une période difficile de sa vie. Alors que son aventure d’un an autour du monde lui a permis de découvrir d’autres façons de faire et de vivre, son histoire en tant qu’aidante naturelle auprès de son conjoint, la mort de son père et son propre diagnostic de cancer l’ont amenée à voyager au plus profond d’elle-même.

« La première partie, quand je parle de Martin (son conjoint décédé du cancer) et de mon père, c’est très émotif. Ce ne fut pas évident, à seulement 30 ans, de perdre celui avec lequel je croyais faire ma vie. Après, c’est mon père que j’ai perdu. Je n’avais jamais été confrontée à ça. Les gens qui ont vécu des moments difficiles vont se reconnaître », raconte l’auteure.

Elle aborde ensuite sa propre maladie d’un angle différent. « J’avais commencé à écrire un blogue en prenant un ton humoristique, léger et transparent. Je racontais ce que je vivais et ce qui me passait par la tête. J’ai d’ailleurs eu de bons commentaires, des gens m’ont dit que ça les avait aidés. Cette partie du livre reprend un peu le même ton sous forme de journal. Parfois, c’est négatif, d’autres fois j’y vais de réflexions plus philosophiques. Il y a une section de conseils pour les gens vivant les mêmes choses. Je parle de ce qui m’a aidée à passer au travers et des réflexes que j’ai développés et qui me servent encore aujourd’hui. »

À la lecture de son livre, Julie souhaite avant tout inspirer les gens, leur montrer que lorsqu’il nous arrive des événements malheureux, nous avons le choix de les vivre en victime ou de nous lever et d’avancer. « Mon titre, Regarder devant, signifie que peu importe ce qui t’arrive, continue d’avancer. Ne t’accroche pas au passé parce que ça ne t’aidera pas. Je veux montrer qu’il y a de la lumière et de l’espoir quand on continue d’aller de l’avant. »

La préface de son livre est signée par l’animatrice Geneviève Borne. Cette dernière a vécu une expérience similaire à celle de Julie et lorsqu’il est venu le temps de trouver quelqu’un pour cette tâche, l’auteure n’avait personne d’autre en tête. « Je me souviens avoir vu aux nouvelles qu’elle avait perdu son conjoint. Ça m’avait marqué parce que c’est arrivé quelques mois avant que Martin décède. Elle a aussi eu un cancer et c’est une grande voyageuse comme moi. Quand je lui ai demandé, elle a été extraordinaire et très généreuse. Je lui ai expliqué mon histoire et elle m’a dit de lui envoyer mon manuscrit pour qu’elle puisse le lire et signer la préface. Elle a également livré un beau témoignage lors de mon lancement. »

Un projet qu’elle convoitait

Julie DeBlois rêvait d’écrire un livre depuis longtemps. L’arrêt forcé par la pandémie lui aura permis de le réaliser. « Quand tout a commencé en mars 2020, nos affaires sont tombées à zéro. Je me suis arrêtée et je me suis demandé ce que je pourrais faire. J’avais accumulé beaucoup de pages au cours des années, donc j’ai décidé de me lancer dans mon projet d’écriture. J’avais 30 000 mots, mais rien de structuré. J’ai trouvé quelqu’un afin de m’aider à transformer cela en livre », explique-t-elle en soulignant que les affaires de son entreprise ont repris de plus belle l’automne dernier.

Serait-elle tentée de répéter l’expérience à l’avenir? « Je ne dis pas non. Je me suis amusée avec les mots. Quand j’écrivais, je riais et je pleurais toute seule. C’est une activité vraiment libératrice. J’ai aussi aimé le côté artistique, le fait de créer. »

L’auteure a décidé de remettre 1 $ par livre vendu à la Fondation québécoise du cancer, organisme pour lequel elle fait du bénévolat. Elle participe en effet au jumelage téléphonique avec des personnes atteintes de cancer et des aidants naturels afin de les écouter et de les conseiller alors qu’ils vivent des moments difficiles. Pour elle, c’est en quelque sorte une continuité de son livre.

Julie DeBlois tiendra une séance de dédicace le jeudi 18 mars de 16 h à 19 h à la boutique de produits d’érable blanc par rouGe située au 849, boulevard Ouellet, à Thetford Mines. Les gens peuvent se procurer son livre sur son site Web au www.juliedeblois.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires